Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-10001

de Louis Ide (N-VA) du 3 octobre 2013

à la vice-première ministre et ministre de l'Intérieur et de l'Égalité des Chances

Hôpitaux - Agressions - Sentiment d'insécurité - Services internes de gardiennage - Entreprise de gardiennage

établissement hospitalier
répartition géographique
sécurité et gardiennage
personnel infirmier
statistique officielle
agression physique
violence
criminalité

Chronologie

3/10/2013 Envoi question
10/12/2013 Réponse

Question n° 5-10001 du 3 octobre 2013 : (Question posée en néerlandais)

Dans ma question écrite 5-8458, je m'informais sur le nombre de stewards actifs dans les hôpitaux afin de lutter contre les agressions et le sentiment d'insécurité qui règne dans ces établissements. La ministre a répondu que l'on ne tient aucune statistique par année ou par région à ce sujet.

Actuellement, 88 hôpitaux ou groupements d'hôpitaux disposeraient d'une autorisation pour organiser un service interne de gardiennage et 76 hôpitaux feraient appel, de manière complémentaire ou non, à une entreprise de gardiennage.

Est-il toutefois possible d'obtenir une répartition par région de ces hôpitaux, sous forme anonyme ou non ? En d'autres termes :

1) Combien d'hôpitaux, en Flandre, à Bruxelles et en Wallonie ont-ils un service interne de gardiennage ?

2) Combien d'hôpitaux, en Flandre, à Bruxelles et en Wallonie, font-ils appel à une entreprise de gardiennage ?

Réponse reçue le 10 décembre 2013 :

1. Actuellement, 87 hôpitaux ou groupements d’hôpitaux sont autorisés pour l’organisation d’un service interne de gardiennage. Sur la base de leur siège social, on obtient l’aperçu suivant par région : 

Région flamande

Région wallonne

Région de Bruxelles-Capitale

54

24

9

Ces chiffres ne reflètent toutefois pas le nombre exact d’hôpitaux dans lesquels un service interne de gardiennage est organisé. La raison en est que, dans plusieurs cas, un groupement d’hôpitaux exerce des activités de gardiennage avec une seule et même autorisation. 

2. Les hôpitaux ne doivent pas signaler qu’ils font appel à une entreprise de gardiennage. Quant aux entreprises de gardiennage, elles sont soumises à une obligation de signalement unique, même si les chiffres transmis ne permettent pas toujours de savoir clairement s’il s’agit d’un hôpital, ni le lieu où la mission de gardiennage est effectuée, ni sa durée. Par conséquent, nous ne disposons pas de statistiques en ce qui concerne le nombre d’hôpitaux, par région, qui font appel à une entreprise de gardiennage.