Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-6859

de Dirk Claes (CD&V) du 9 février 2010

au ministre de la Défense

Service d'enlèvement et de destruction des engins explosifs (SEDEE) - Interventions - Quantités

armée
explosif

Chronologie

9/2/2010 Envoi question (Fin du délai de réponse: 11/3/2010 )
12/3/2010 Réponse

Aussi posée à : question écrite 4-6860
Aussi posée à : question écrite 4-6861

Question n° 4-6859 du 9 février 2010 : (Question posée en néerlandais)

Dans le cadre de mes travaux en commission de l'Intérieur et des Affaires administratives du Sénat, j'aimerais obtenir une réponse aux questions suivantes :

1. Combien de fois le Service d'enlèvement et de destruction des engins explosifs (SEDEE) a-t-il été appelé à intervenir en 2009 ? Combien de fois sa présence a-t-elle effectivement été utile ?

2. Pour quelles missions le SEDEE est-il le plus souvent sollicité ?

3. Quelle quantité d'explosifs le SEDEE a-t-il désamorcée l'année dernière ?

Réponse reçue le 12 mars 2010 :

L'honorable membre est prié de trouver ci-après la réponse à ses questions.

1.

a. En 2009, le Service d’Enlèvement et de Destruction d’Engins Explosifs (SEDEE) a reçu et a répondu à 3 131 demandes d’intervention.

b. Étant donné que seul le SEDEE est compétent pour l’enlèvement et la destruction d’engins explosifs sur le territoire national, son intervention est sollicitée dans le cas où l’autorité locale estime que la situation dépasse ses compétences. Par conséquent, les interventions du SEDEE apportent toujours une plus value.

2. Le SEDEE a reçu principalement des demandes pour l’enlèvement de munitions des deux guerres mondiales et de munitions déclassées (3 027 demandes en 2009), la neutralisation de paquets suspects ou l’examen de composants d’engins explosifs dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et le grand banditisme (78 demandes en 2009), et enfin dans le cadre de demandes de soutien aux autorités judiciaires et militaires (26 demandes en 2009).

3. En 2009, le SEDEE a détruit 214 tonnes de munitions.