Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-6580

de Dirk Claes (CD&V) du 27 janvier 2010

à la ministre de l'Intérieur

Stades de football étrangers - Visites de travail - Mesures concrètes de sécurité dans les stades belges

équipement sportif
sécurité des bâtiments
manifestation sportive

Chronologie

27/1/2010 Envoi question (Fin du délai de réponse: 25/2/2010 )
8/2/2010 Réponse

Requalification de : demande d'explications 4-1386

Question n° 4-6580 du 27 janvier 2010 : (Question posée en néerlandais)

La ministre a récemment visité les stades de football de Manchester City et du Real de Madrid. Elle a de plus indiqué qu'elle effectuerait encore d'autres visites d'études dans des stades de sport étrangers.

Elle a annoncé qu'elle avait l'intention, de cette façon, d'améliorer la sécurité dans les complexes sportifs belges. J'espère qu'elle tirera des leçons concrètes des visites d'étude effectuées à l'étranger et que des mesures effectives seront bientôt prises pour améliorer la sécurité dans nos stades. Cela semble surtout nécessaire en vue de la candidature belge à la Coupe du monde de football en 2018.

1. Quelles sont les constatations de la ministre à la suite des visites effectuées dans les stades de football étrangers ?

2. Projette-t-elle à l'avenir d'effectuer semblables visites dans des complexes sportifs étrangers ?

3. Quelles mesures concrètes mettra-t-elle en œuvre après avoir visité les stades belges ?

4. A-t-elle déjà pris des initiatives concrètes pour faire enlever les grilles dans les stades de football belges ? Pour quand souhaite-t-elle voir ce projet réalisé ? Une concertation est-elle menée à ce sujet avec les experts compétents des services de police ?

5. Que pense-t-elle de l'intention du ministre pour l'Entreprise et la Simplification de permettre l'achat des tickets de football avec la eID ? Pense-t-elle que ces projets peuvent avoir des conséquences sur la sécurité dans les stades ?

Réponse reçue le 8 février 2010 :

L’honorable membre trouvera ci-après la réponse à sa question.

1.-2.-3. Je tiens avant tout à préciser que les visites à l’étranger ne sont pas un but en soi, mais uniquement un moyen d’examiner comment la Belgique peut s’inspirer des bonnes pratiques de l’étranger. Bon nombre de pays sont confrontés aux mêmes défis que la Belgique en matière de sécurité à l’occasion des matches de football et nombreux sont ceux qui se rendent d’ailleurs en Belgique pour voir comment nous sommes parvenus, au cours des dernières années, à mieux gérer la violence liée au football et à réduire considérablement la mobilisation policière.

Le choix de mes visites récentes et futures éventuelles à l’étranger se base systématiquement sur la vision stratégique que j’entends appliquer dans le cadre de mes compétences en matière de football. Bien que les moyens financiers du Real Madrid et de Manchester City ne soient évidemment en rien comparables à ceux de nos clubs, cela ne signifie pas que leur vision ne peut être transposée dans notre pays. Cette vision se fonde sur un concept de convivialité et d’hospitalité, qui met l’accent sur le sentiment de sécurité non seulement objectif mais aussi subjectif des spectateurs. En 2010 et 2011, je prendrai les initiatives nécessaires à cet égard, en veillant notamment à garantir une mobilisation policière basée sur une analyse des risques dynamique, avec une visibilité minimale des policiers en équipement de maintien de l’ordre public, à engager des stewards bienveillants et serviables et à ne pas transformer les stades en véritables forteresses. Une approche ferme des fauteurs de troubles potentiels reste bien entendu une priorité. Les clubs portent la responsabilité principale dans le concept d’hospitalité : garantir un accès fluide au stade, une infrastructure sanitaire suffisante et propre et des stands de restauration, des sièges propres et une bonne vue sur le terrain de jeu, autant d’éléments qui revêtent une importance particulière.

Il n’est toutefois pas possible de faire de nouveaux stades à partir des anciennes infrastructures. Dans de nombreux cas, les nouveaux stades sont la seule possibilité de renforcer véritablement le confort des spectateurs et le sentiment de sécurité qui y est lié. Chaque initiative en ce sens est donc synonyme de plus-value.

4. En ce qui concerne l’abaissement de l’enceinte intérieure, je voudrais souligner qu’il s’agit d’une décision locale qui doit faire l’objet d’une concertation entre le club, le bourgmestre et la police. Alors qu’auparavant, la réglementation faisait du rehaussement de l’enceinte intérieure la règle et de son abaissement l’exception, ce principe est aujourd’hui inversé dans la révision de la réglementation en matière d’infrastructure de stade, prévue d’ici mai 2010 au plus tard. Dans les stades qui comportent encore une enceinte intérieure surélevée, mes services tenteront, à l’occasion de leurs visites de terrain, de convaincre les partenaires locaux d’en réduire la hauteur. En première et deuxième divisions, on a déjà diminué la hauteur des enceintes intérieures dans 70% des cas.

5. Je voudrais signaler que le projet pilote du ministre concerné et de la League Pro a fait l’objet d’une concertation avec mes services et qu’il est conforme aux règles de sécurité actuelles. Après la mise en œuvre du projet pilote, nous procéderons ensemble à une évaluation. En tout cas, je tiens à souligner que je ne suis pas favorable à la réintroduction de l’obligation d’identification pour tous les supporters, pour cause d’écarts de conduite chez seuls quelques-uns d’entre eux. Des expériences belges et étrangères révèlent que, loin de faire avancer les choses, ce système a tendance à éloigner des stades les supporters bien intentionnés. L’utilisation de la e-ID doit principalement viser le confort des supporters sans créer de risque pour la sécurité. C’est en ce sens qu’a été élaboré le projet pilote actuel.