Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-5965

de Dirk Claes (CD&V) du 7 décembre 2009

à la ministre de l'Intérieur

Système de communication ASTRID - Évaluation - Entretien

ASTRID
télécommunication sans fil
système de communication
police
lutte anti-incendie
premiers secours
entretien

Chronologie

7/12/2009 Envoi question (Fin du délai de réponse: 8/1/2010 )
2/3/2010 Réponse

Réintroduction de : question écrite 4-3704

Question n° 4-5965 du 7 décembre 2009 : (Question posée en néerlandais)

L'introduction du système de communication ASTRID dans les services de secours et de sécurité ne se déroule pas toujours sans difficultés. En effet, plusieurs problèmes se posent quant à l'entretien du système. Le gouvernement a dégagé 40 millions d'euros pour l'acquisition du système, mais pour son entretien, aucun montant n'a par contre été fixé.

Pourtant, les moyens nécessaires doivent également être dégagés pour cet entretien. Selon certaines estimations, il s'agit de 9 millions d'euros. La SA ASTRID, qui assure le développement, l'entretien et la gestion du système, a toutefois refusé en début d'année d'acheter du nouveau matériel tant que la question du financement de l'entretien ne serait pas résolue. L'acquisition de nouveau matériel est pourtant essentielle au bon fonctionnement des services de secours. Il est de notre devoir de prévoir des moyens suffisants pour un entretien correct.

Le ministre a précédemment déclaré que l'approbation de ces budgets devait être liée aux résultats de l'audit de la SA ASTRID. Cet audit a démarré le 21 janvier 2009.

Je souhaiterais poser les questions suivantes :

1) L'audit de la SA ASTRID est-il terminé ? La ministre peut-elle nous en commenter les résultats ?

2) Quelles conclusions tire-t-elle des résultats de l'audit ?

3) Dans quel délai la SA ASTRID pourra-t-elle disposer des moyens financiers nécessaires pour pourvoir à l'entretien de son matériel ? La SA ASTRID a-t-elle déjà commencé l'indispensable entretien de son matériel ?

Réponse reçue le 2 mars 2010 :

1. L’audit est terminé. La SFPI est arrivée à la conclusion qu’il est préférable d’opter pour le maintien de la structure juridique actuelle d’ASTRID en tant que société anonyme de droit public. Cette considération repose sur la constatation que ce modèle est relativement économique et qu’il est, sous certaines conditions, également opérationnel dans la pratique.

2. Les conclusions peuvent se résumer comme suit :

3. La SA ASTRID dispose des moyens financiers nécessaires pour continuer à entretenir les systèmes de communication existants qui sont déjà utilisés.