Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-5829

de Dirk Claes (CD&V) du 7 décembre 2009

à la ministre de la Fonction publique et des Entreprises publiques

Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) - Partenariat avec des partenaires privés - Évaluation - Élargissement

Société nationale des chemins de fer belges
partenariat public-privé

Chronologie

7/12/2009 Envoi question (Fin du délai de réponse: 8/1/2010 )
29/3/2010 Réponse

Réintroduction de : question écrite 4-4933

Question n° 4-5829 du 7 décembre 2009 : (Question posée en néerlandais)

Il est de plus en plus fréquent que des entreprises publiques concluent un partenariat avec des partenaires privés, et cela pour des motifs très divers. Parmi ces raisons, citons, par exemple, le fait de pouvoir proposer des promotions spécifiques susceptibles d'attirer des clients supplémentaires.

Il existe ainsi notamment un partenariat avec Kruidvat, qui propose une action spéciale sous forme d'un billet bon marché pour des déplacements pendant le temps libre.

J'aimerais obtenir les informations suivantes :

1. Comment le ministre évalue-t-il la collaboration avec Kruidvat ?

2. Outre la collaboration avec Kruidvat, existe-t-il aussi d'autres accords avec des partenaires privés portant sur la vente de billets, le service à la clientèle... ?

3. Comment évalue-t-il les différents projets ? Sur quel plan offrent-ils une réelle plus-value à la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) ?

4. Envisage-t-il d'autres projets semblables dans un proche avenir ? À quels accords songe-t-il spécifiquement ?

Réponse reçue le 29 mars 2010 :

Le partenariat avec Kruidvat date déjà de 2007. Cette action est renouvelée chaque année et connaît un succès toujours croissant. Ainsi, lors de la dernière action de 2009, il a été vendu plus de quatre fois le nombre de billets vendus au cours de la première action de 2007.

De telles actions promotionnelles représentent une publicité importante pour SNCB et attirent un public qui, autrement, n'utilise pas le train, de sorte qu'il n'y a aucun risque de cannibalisation d'autres produits « trains ».

Du fait que le produit n’est valable que les jours ouvrables après neuf heures et les week-ends, SNCB attire en outre des voyageurs en heures creuses, ce qui permet de développer davantage une gamme de loisirs hors des heures de pointe.

En outre, le coût est limité pour la SNCB. La promotion et la communication sont prises en charge par le partenaire.

En ce qui concerne la vente de billets, il n’existe actuellement aucun autre partenariat promotionnel temporaire avec le privé. SNCB a toutefois un partenariat permanent avec quelques partenaires privés pour la vente de titres de transport dans des librairies.

Il n’existe actuellement aucun plan pour organiser d’autres partenariats. SNCB Mobility est toutefois toujours prête à examiner chaque demande de collaboration éventuelle.