Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-4401

de Paul Wille (Open Vld) du 11 septembre 2009

au ministre des Affaires étrangères

Bande de Gaza - Consignes vestimentaires à l'école - Droits de l'homme - Relation avec les dirigeants palestiniens

question de la Palestine
Palestine
droits de l'homme
intégrisme religieux
vêtement
Israël
symbole religieux

Chronologie

11/9/2009 Envoi question (Fin du délai de réponse: 15/10/2009 )
3/11/2009 Rappel
25/11/2009 Dossier clôturé

Réintroduite comme : question écrite 4-5403

Question n° 4-4401 du 11 septembre 2009 : (Question posée en néerlandais)

L'organisation de défense des droits de l'homme, Human Rights Watch (HRW) a émis vendredi une critique sévère sur les nouvelles consignes vestimentaires qui s'appliquent aux écolières de la bande de Gaza.

Selon la HRW, depuis que l'année scolaire à commencé à la fin du mois d'août, les écolières sont renvoyées à la maison si elles ne portent pas le foulard ou l'habit long traditionnel (jilbab). Les écolières s'habillaient habituellement d'une jupe longue et d'un t-shirt. Le Hamas, qui détient le pouvoir, imposerait sans base légale de nouvelles prescriptions vestimentaires. Ces consignes enfreindraient au surplus la législation palestinienne. Le Hamas ne s'en tient pas seulement à un code d'habillement. Ainsi, le Hamas interrogerait aussi des femmes qui se montrent en public avec des hommes sur le type de relation qu'elles entretiennent avec ces hommes. Ces mesures sont également contraires à la législation palestinienne. En juillet, selon HRW, le Hamas a commencé une « campagne pour la décence » par souci pour les comportements « immoraux » à Gaza. Les femmes qui se trouvaient dans un lieu public avec des hommes, ont été interrogées sur leur relation par des agents. Cette campagne s'est depuis arrêtée, mais le Hamas a focalisé son attention sur les écoles, selon un habitant de Gaza.

Je souhaiterais obtenir une réponse du ministre aux questions suivantes :

Est-il au courant des pratiques précitées dans la Bande de Gaza ? Peut-il confirmer l'actuelle application de ces pratiques ?

Qu'espère obtenir le Hamas avec pareille oppression sociale ?

Cela a-t-il vraiment des effets ?

Le ministre met-il d'autres accents que son prédécesseur sur le conflit israélo-palestinien ? Si oui, lesquels ? Si non, quelle est la position actuelle de la Belgique ?

Quels efforts l'Europe fait-elle pour améliorer la situation à Gaza ? Qu'attend le ministre comme évolutions dans les prochains mois ?

Y a-t-il encore aujourd'hui des contacts officiels ou officieux entre Israël et les dirigeants palestiniens ? Comment le ministre décrirait-il la situation actuelle ? Je souhaiterais une réponse détaillée.