Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-2455

de Dirk Claes (CD&V) du 12 janvier 2009

au vice-premier ministre et ministre de la Fonction publique, des Entreprises publiques et des Réformes institutionnelles

SNCB - Nouveaux horaires - Problèmes dans la région de Haecht

Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
migration alternante

Chronologie

12/1/2009 Envoi question (Fin du délai de réponse: 12/2/2009 )
13/2/2009 Réponse

Réintroduction de : question écrite 4-2142

Question n° 4-2455 du 12 janvier 2009 : (Question posée en néerlandais)

Un nouvel horaire est entré en vigueur à la SNCB le 14 décembre 2008. Je suis convaincu qu'il s'agit d'une amélioration pour bon nombre de voyageurs et me réjouis que la SNCB entende apporter des améliorations durables.

On voit cependant que ces modifications ont un impact négatif sur certaines liaisons.

À Haecht et dans les environs (Boortmeerbeek, Hambos, Wespelaar), beaucoup de voyageurs ne constatent aucune amélioration de la situation, au contraire. Deux trains de pointe (trains P directs entre Haecht et Bruxelles-Midi) sont supprimés. De plus, la liaison matinale avec Haecht est retardée, de sorte que ces trains perdent leur spécificité, à savoir rejoindre rapidement Bruxelles à une heure convenable.

Bon nombre de voyageurs d'Haecht et des environs (les gares attirent aussi beaucoup de personnes des communes voisines) sont donc mécontents. Le succès de la SNCB dans cette région montre que ces liaisons ont déjà largement fait leurs preuves. Le nouvel horaire accroît la probabilité que beaucoup se détourneront du train et se rendront à nouveau au travail en voiture. Les deux principales raisons de choisir le train ont en effet disparu : une bonne liaison rapide avec Bruxelles – une heure d'arrivée correcte à Bruxelles et les arrêts dans les plus petites gares de Boortmeerbeek, Hambos et Wespelaar.

Les voyageurs de Boortmeerbeek, Hambos et Wespelaar seront désormais obligés de se rendre en voiture à Haecht où ils entameront un trajet plus long en train. Si cette situation n'est déjà pas idéale, elle est encore aggravée par le fait que le trafic aux alentours de la gare de Haecht est d'ores et déjà extrêmement dense. Les rues avoisinantes pourraient difficilement absorber un trafic plus important.

C'est la raison pour laquelle je souhaiterais poser quelques questions :

- Comment le nouvel horaire de la SNCB a-t-il été établi et quels facteurs a-t-on pris en considération ?

- La ministre reconnaît-elle que la situation apparue à Haecht et dans les environs n'est pas idéale pour bon nombre de voyageurs de la région ?

- Est-elle disposée à prendre des mesures pour que la situation s'améliore à nouveau pour les voyageurs ?

Réponse reçue le 13 février 2009 :

Une partie des trains P à destination de Bruxelles a été supprimée étant donné que l'extension de l'offre de trains cadencés sur la ligne 53a Malines Louvain permettait de proposer une offre équivalente. Haacht bénéficie en effet maintenant toute la journée de trois relations cadencées par sens de circulation au lieu de deux. Boortmeerbeek, Wijgmaal et Wespelaar-Tildonk sont actuellement desservis par deux trains par heure et par sens de circulation, au lieu d'un. Des trains P continuent à desservir la ligne 53a, mais il y a moins de trains directs à destination de Bruxelles. En outre, à partir de Malines, les trains P directs effectuent plus d'arrêts sur l'axe Malines Bruxelles, ce qui augmente le temps de parcours total de ces trains directs.

Pointe du matin :

L'offre avant décembre 2008 comptait quatre trains P. Entre Louvain et Malines, deux de ces trains faisaient uniquement arrêt à Haacht :

deux trains desservaient plusieurs arrêts :

À partir de décembre 2008, quatre trains P ont été maintenus :

deux trains P rapides qui font uniquement arrêt à Haacht en circulant via Malines et qui, compte tenu de leur heure d'arrivée à Bruxelles, conviennent à un plus grand nombre de voyageurs :

Moyennant correspondance à Malines, ce temps de parcours peut être réduit de 10 min. et ramené ainsi à 28 min.

Il reste deux trains P qui desservent tous les arrêts de la ligne 53a, mais ne circulent que jusqu'à Malines. Les voyageurs doivent changer de train à Malines et prendre une correspondance à destination de Bruxelles. Le temps de correspondance à Malines est de 5 minutes.

Ces trains desservent Bruxelles plus tardivement que les trains P de l’offre de trains antérieure. Mais entre les trains P, la ligne 53a est également desservie par les trains L qui, combinés aux trains P, permettent d'assurer une cadence semi-horaire à destination de Bruxelles (les heures sont renseignées pour Haacht à titre de comparaison) :

(correspondance à Malines ’14 avec un IR, éventuellement ‘4 avec un IC)

Pointe du soir :

Le train P 8257 n'a pas été supprimé, mais a dû être avancé un peu. Ce train circule maintenant aussi via Malines au lieu d'emprunter la courbe de Hofstade. Le train P8387 a effectivement été supprimé parce qu’il est compensé par un train cadencé.

Avant décembre 2008 :

Train P 8387 : circule au départ de Malines à destination de Louvain (arrivée à Haacht à 17h53)

Train P 8257 : circule au départ de Bruxelles à destination de Louvain (arrivée à Haacht à 17h58)

Ces deux trains desservent tous les arrêts de la ligne 53a (le 8257 ne fait pas arrêt à Muizen).

P8257 : Bruxelles-Central 17h22, Haacht 17h58 (36 min.)

IRn+P8387 : Bruxelles-Central 17h11, Haacht 17h53 (42min.; Malines 5 min de temps de correspondance)

À partir de décembre 2008 :

P8257 : Bruxelles-Central 17h13, Haacht 17h54 (41 min.);

P8257+IRf : Bruxelles-Central 17h13, Haacht 18h04 (51 min. ; Malines 5 min. de temps de correspondance)

Le P8257 ne fait plus arrêt qu'à Haacht. Mais, comme mentionné ci-dessus, les autres gares continuent à être desservies plus ou moins à la même heure via une correspondance à Malines.

Bien que le nombre de trains directs de/vers Bruxelles diminue, les possibilités de rejoindre Bruxelles augmentent et ce, certainement pour Boortmeerbeek et Wespelaar-Tildonk qui ont vu leur offre de trains cadencés doubler depuis le 15 décembre. Pour Hambos, Hever et Muizen, à savoir les gares qui enregistrent le plus petit nombre de voyageurs sur la ligne 53a, le nombre de trains proposés reste pratiquement identique.

Pour les voyageurs en provenance de Haacht, le trajet pour rejoindre Bruxelles est donc plus long. Pour les voyageurs au départ des autres gares, il n'y a que très peu de changement en termes de temps de parcours et ce, avec une offre au départ de leur gare actuelle.

Des méthodes visant à améliorer l'offre pour le plus grand nombre de voyageurs sont sans cesse recherchées. Il est cependant impossible de réaliser une offre optimale pour tous les voyageurs. La SNCB est consciente que le nombre de trains directs qui relient les gares de la ligne 53a à Bruxelles diminue. Par contre, les possibilités de rejoindre Bruxelles au départ de la ligne 53a sont plus nombreuses moyennant, il est vrai, une correspondance à Malines (avec les trains de la ligne 25 Anvers Bruxelles) ou à Louvain (avec les trains de la ligne 36 Liège Louvain  Bruxelles).

La SNCB est donc persuadée que l'offre augmente pour la plupart des voyageurs de la ligne 53a, bien qu'un certain nombre d'entre eux est contraint de changer de train à Malines ou Louvain, afin de pouvoir profiter de cette offre étendue de manière optimale.