SÉNAT DE BELGIQUE BELGISCHE SENAAT
________________
Session 2013-2014 Zitting 2013-2014
________________
8 novembre 2013 8 november 2013
________________
Question écrite n° 5-10360 Schriftelijke vraag nr. 5-10360

de Nele Lijnen (Open Vld)

van Nele Lijnen (Open Vld)

au vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères, du Commerce extérieur et des Affaires européennes

aan de vice-eersteminister en minister van Buitenlandse Zaken, Buitenlandse Handel en Europese Zaken
________________
Commerce d'armes - Production sous licence - Étranger - Belgique - Aperçu - Contrôle Wapenhandel - Productie onder licentie - Buitenland - België - Overzicht - Controle 
________________
commerce des armes
industrie de l'armement
statistique officielle
wapenhandel
wapenindustrie
officiële statistiek
________ ________
8/11/2013 Verzending vraag
5/12/2013 Antwoord
8/11/2013 Verzending vraag
5/12/2013 Antwoord
________ ________
Ook gesteld aan : schriftelijke vraag 5-10361 Ook gesteld aan : schriftelijke vraag 5-10361
________ ________
Question n° 5-10360 du 8 novembre 2013 : (Question posée en néerlandais) Vraag nr. 5-10360 d.d. 8 november 2013 : (Vraag gesteld in het Nederlands)

Je souhaiterais vous poser les questions suivantes :

1) La délivrance de licences permettant de produire des armes, munitions ou autre matériel militaire à l'étranger est-elle une compétence fédérale ? Dans la négative, comment cette matière est-elle régie au niveau régional ?

2) Pouvez-vous me donner un aperçu, pour les dix dernières années, du nombre de licences qui ont été délivrées pour permettre la production d'armes, munitions ou autre matériel à l'étranger ? Pouvez-vous ventiler les chiffres par année ?

3) Pouvez-vous, pour chaque licence octroyée, donner une description des activités qui ont ainsi été lancées ? Combien d'usines fabriquent-elles de cette façon des produits à l'étranger, sous licence belge ? Dans quel pays ? Que produisent-elles ? Pouvez-vous ventiler les chiffres par cas et préciser votre réponse ? Les licences en question ont-elles une durée illimitée ? Dans la négative, jusqu'à quand sont-elles valables ?

4) Pouvez-vous également communiquer ces informations pour les centres de production qui ne travaillent pas sous une licence octroyée au cours de ces dix dernières années ? Quelles usines produisent-elles quels produits ? Dans quels pays ? Sur la base d'une licence plus ancienne (par exemple, l'usine Eldoret au Kenya) ? Les licences en question ont-elles une durée illimitée ? Dans la négative jusqu'à quand sont-elles valables ?

5) Combien de licences ont-elles été refusées au cours de ces dix dernières années ? Pouvez-vous effectuer une ventilation par année ?

6) Comment se prononce-t-on sur l'octroi ou non d'une licence permettant de développer des productions à l'étranger ? Quels sont les critères qui interviennent à cet égard ?

7) Comment notre pays contrôle-t-il les activités des entreprises à l'étranger dès l'instant où la licence est octroyée ? Pouvez-vous préciser votre réponse ?

8) Avez-vous une image globale de la production totale sous licence belge à l'étranger ? Pouvez-vous préciser ce que cela représente en termes de matériel physique et de chiffre d'affaires ?

 

Graag had ik u volgende vragen gesteld:

1) Is de uitreiking van licenties om in het buitenland wapens, munitie of ander militair materiaal te produceren een federale bevoegdheid? Indien neen, hoe is dit dan wettelijk geregeld op het regionale niveau?

2) Kunt u mij een overzicht geven, en dit voor de jongste tien jaar, van het aantal licenties die uitgereikt zijn om wapens, munitie of ander militair materiaal te produceren in het buitenland? Kunt u de cijfers opsplitsen per jaar?

3) Kunt u per toegestane licentie een beschrijving geven van de activiteiten die hierdoor opgestart werden? Hoeveel fabrieken produceren aldus in het buitenland onder een Belgische licentie, in welk land en wat produceren zij? Kunt u per geval opsplitsen en toelichten? Lopen hun licenties oneindig door, of tot wanneer zijn zij geldig?

4) Kunt u dit tevens doen voor productiecentra die niet fungeren onder een licentie van de jongste tien jaar? Welke fabrieken produceren aldus wat en waar, gebaseerd op een oudere licentie (bijvoorbeeld de Eldoret fabriek in Kenia)? Lopen hun licenties oneindig door, of tot wanneer zijn zij geldig?

5) Hoeveel licenties zijn er de afgelopen tien jaar afgewezen? Kunt u opsplitsen per jaar?

6) Hoe gebeurt de beoordeling van het al dan niet toekennen van een licentie om in het buitenland te produceren? Welke criteria spelen hierbij een rol?

7) Hoe controleert ons land de activiteiten van bedrijven in het buitenland zodra de licentie is goedgekeurd? Kunt u toelichten?

8) Heeft u een algemeen beeld van de totale jaarlijkse productie in het buitenland onder een Belgische licentie? Kunt u toelichten wat dit qua fysiek materiaal alsook financiële omzet omvat?

 
Réponse reçue le 5 décembre 2013 : Antwoord ontvangen op 5 december 2013 :

Les compétences relatives à l’importation, l’exportation et le transit d’armes ont été transférées en grande partie aux Régions par la loi spéciale du 12 août 2003. Mon département est encore compétent pour donner des avis en ce qui concerne des exportations fédérales relatives à du matériel de la Défense ou de la Police Fédérale. Les licences d’exportations relatives à des licences qui permettent le développement de capacités de production d’armes ne font pas partie de cette compétence fédérale.

La réponse à la première partie de votre première question est donc négative . Il ne m’appartient pas pour le surplus de répondre , en leur nom, à des questions relatives à des compétences exclusives des Régions.

De bevoegdheden met betrekking tot de in-, uit- en doorvoer van wapens werden door de Bijzondere wet van 12 augustus 2003 grotendeels toegewezen aan de regio’s. Mijn departement is nog bevoegd om advies te geven bij federale vergunningen in geval van de export van materieel vanwege Defensie en de Federale Politie. Vergunningen voor de export van licenties die de uitbouw van een productiecapaciteit voor wapens ten doel hebben, horen niet bij deze bevoegdheid.

Het antwoord op deel 1 van uw eerste vraag is bijgevolg neen. Het behoort ook niet tot mijn bevoegdheden om namens de Gewesten te antwoorden op vragen over exclusieve bevoegdheden van de Gewesten.