SÉNAT DE BELGIQUE
________
Session 2019-2020
________
3 février 2020
________
SÉNAT Question écrite n° 7-343

de Fatima Ahallouch (PS)

au vice-premier ministre et ministre de la Justice, chargé de la Régie des bâtiments, et ministre des Affaires européennes
________
Immigration - Phénomène de la migration de transit - Trafic d'êtres humains - Lutte - Centres provinciaux transmigrants
________
migration illégale
traite des êtres humains
________
3/2/2020 Envoi question
10/3/2020 Réponse
________
Aussi posée à : question écrite 7-344
________
SÉNAT Question écrite n° 7-343 du 3 février 2020 : (Question posée en français)

Les entités fédérées ayant des compétences en matière d'asile et d'immigration (politique d'intégration, permis de travail, etc.), cette question du fait de sa transversalité relève de la compétence du Sénat.

Voilà deux ans, la Belgique francophone découvrait sur ses parkings autoroutiers le phénomène de la migration de transit et les réseaux de trafiquants qui l'accompagnent.

Madame Lukowiak et Monsieur Demeester, magistrats spécialisés, proposent d'avoir des centres régionaux afin de rassembler tous les éléments objectifs relevés par tous les services qui interceptent les migrants et ce, afin d'avancer dans la lutte contre les réseaux de passeurs. Ils souhaitent, comme l'ont organisé les Britanniques, la mise sur pied de centres spécialisés avec des collaborateurs formés sur la thématique.

1) Quelles sont vos propositions pour lutter contre ces trafics? Comment collaborent actuellement les services de police et les services des parquets pour lutter contre cette forme de criminalité organisée particulièrement sensible?

2) Avez-vous exploré l'opportunité de ces centres régionaux avec votre collègue Pieter De Crem, ministre de l'Intérieur?

3) Quelle est votre position concernant cette proposition intéressante faite par des magistrats spécialisés?

4) Comment envisagez-vous de tels centres en tenant compte de l'échec patent de l'expérience menée par vos prédécesseurs Messieurs Jambon et Franken au Centre 127bis censé accueillir les transmigrants et y rassembler les services liés à la problématique?

Réponse reçue le 10 mars 2020 :

Le ministre de la Justice renvoie à la réponse à la question écrite no 55-0278 de Monsieur le député Hervé Rigot à propos du même sujet.