Questions et Réponses

SÉNAT DE BELGIQUE


Bulletin 3-44

SESSION DE 2004-2005

Questions posées par les Sénateurs et réponses données par les Ministres

(Fr.): Question posée en français - (N.): Question posée en néerlandais


Premier ministre

Question nº 3-2753 de M. Van Overmeire du 26 mai 2005 (N.) :
Commémoration de la libération des camps de concentration. — Attitude du représentant du Roi.

La libération des camps de concentration a été commémorée le dimanche 24 avril 2005.

Selon des articles parus dans la presse écrite (Le Soir du 25 avril 2005, p. 1), lors d'une cérémonie à Schaerbeek, une des personnalités présentes aurait fait dans son allocution un rapprochement entre la libération des camps et l'actualité politique. Plus précisément, les partisans de la scission de l'arrondissement électoral inconstitutionnel Bruxelles-Hal-Vilvorde seraient les héritiers spirituels du gouverneur-général allemand von Bissing.

Selon le correspondant du journal cité, les déclarations de l'orateur auraient été vivement applaudies par le représentant du Roi présent sur place.

1. L'honorable ministre confirme-t-il ces faits ?

2. Cette intervention du représentant du chef d'État est-elle couverte par la responsabilité ministérielle ?

3. Si oui, quelles sont les suites qui ont été réservées cet incident ?

4. Dans la négative, à qui en incombe la responsabilité ?

Réponse : Le 24 avril 2005, se tenait la commémoration à Schaerbeek du 60e anniversaire de la libération des Camps de concentration et Prisons nazis.

En hommage aux victimes, le Roi était représenté lors de cette cérémonie commémorative.

C'est dans cet esprit que toute marque d'hommage du représentant du Roi doit être interprétée.