Questions et Réponses

Sénat de Belgique


Bulletin 2-19

SESSION DE 1999-2000

Questions posées par les Sénateurs et réponses données par les Ministres

(Fr.): Question posée en français - (N.): Question posée en néerlandais


Ministre des Télécommunications et des Entreprises et Participations publiques

Question nº 657 de M. Verreycken du 16 mai 2000 (N.) :
Belgacom. ­ Emploi des langues.

J'ai reçu ce jour une lettre de Belgacom mentionnant comme expéditeur Business Customer Sales & Service Data Quality à 1090 Jette.

Étant donné qu'il s'agit ici encore toujours d'une entreprise publique au sein de laquelle votre représentant a plus d'un important mot à dire, je suppose que vous attirerez l'attention de Belgacom sur le fait que l'anglais n'est pas une de nos trois langues nationales.

Pouvez-vous inciter Belgacom à appliquer les lois linguistiques qui régissent l'emploi des langues entres les institutions publiques et les membres de nos communautés linguistiques ?

Même si l'une ou l'autre échappatoire rendait ces lois linguistiques non applicables, ne serait-il pas indiqué que votre représentant rappelle la courtoisie linguistique la plus élémentaire qui doit permettre au client non seulement de saisir le contenu de son courrier mais aussi de pouvoir en situer l'expéditeur avec précision ?

Réponse : En réponse aux questions posées par l'honorable membre, la société anonyme de droit public Belgacom me communique ce qui suit.

Belgacom s'efforce en tout temps de respecter les lois sur l'emploi des langues, dans tous ses messages et communications à sa clientèle. Dans le cas présent, la langue imposée par la loi a été utilisée dans le cadre de la relation avec le client.

Nous souhaitons par ailleurs ajouter que la dénomination de nos services a uniquement une influence sur le fonctionnement interne et la structure de Belgacom. Les dénominations anglaises que nous avons données à nos services internes résultent de l'incessante globalisation du secteur des télécommunications et de la collaboration de Belgacom avec des partenaires internationaux.