Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-9651

de Louis Ide (N-VA) du 19 juillet 2013

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

les suites de l'accident ferroviaire de Wetteren

épidémiologie
transport ferroviaire
accident de transport
risque sanitaire

Chronologie

19/7/2013 Envoi question
28/4/2014 Fin de la législature

Requalification de : demande d'explications 5-3689

Question n° 5-9651 du 19 juillet 2013 : (Question posée en néerlandais)

La catastrophe ferroviaire de Wetteren a entraîné le dégagement de vapeurs toxiques (acrylonitrile) et la formation de nombreux autres gaz (cyanure d'hydrogène, oxyde et d'azote et acétylène). Ces vapeurs et gaz ont en outre été dispersés par les eaux d'extinction et les eaux d'égouts.

Cela a entraîné la présence de cyanométhémoglobine dans le sang. La présence de cette substance dans le sang ne cause pas forcément des problèmes de santé. Des problèmes peuvent apparaître mais il ne s'agit pas d'une certitude. J'aimerais dès lors savoir si vous êtes favorable à l'idée de demander à des experts s'il est judicieux de lancer une vaste étude épidémiologique. Il s'agirait de suivre (entre autres via e-Health) les habitants de Wetteren et éventuellement des environs sur une période de 20 à 30 ans, en collaboration avec les hôpitaux et universités locaux, afin de vérifier l'apparition de problèmes de santé imputables aux séquelles de cette catastrophe ferroviaire.

En résumé, que pense la ministre de l'idée de lancer une grande étude épidémiologique et, à tout le moins, de s'enquérir de l'opinion d'experts à ce sujet ?