Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-8790

de Louis Ide (N-VA) du 19 avril 2013

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

L'antibiotique Augmentin

médicament
antibiotique
industrie pharmaceutique

Chronologie

19/4/2013 Envoi question
28/4/2014 Fin de la législature

Réponse provisoire (pdf)

Requalification de : demande d'explications 5-3349

Question n° 5-8790 du 19 avril 2013 : (Question posée en néerlandais)

Fin décembre, on a appris que l'entreprise GSK productrice de l'antibiotique le plus connu et à usage multiple, l'Augmentin® (forme intraveineuse), mettait fin unilatéralement à ses contrats avec les hôpitaux à cause de « problèmes de production ». De ce fait, les hôpitaux sont obligés de passer par Sandoz, la seule société – internationale – capable de produire l'amoxicilline-acide clavulanique (AMC) IV. J'ai déjà attiré l'attention de la ministre sur ce point dans des questions parlementaires antérieures. Toutefois, il s'avère à présent que le prix de l'AMC a fortement augmenté chez Sandoz. Un surcoût de 30 000 euros par an pour un hôpital ne constitue pas une exception.

Il apparaît depuis peu que la société GSK mettra également fin à la production du Vancocin®. Se pose la question de savoir si cela est également dû à un problème de production et le cas échéant, si GSK a déjà une idée concrète du moment où la production sera à nouveau disponible, ou si le problème va au-delà. Heureusement, pour le Vancocin®, il existe plusieurs alternatives (Mylan, Teva et Sandoz), certaines étant meilleur marché que d'autres, ce qui n'est pas le cas pour l'AMC.

Je souhaiterais obtenir une réponse aux questions suivantes :

1) La ministre a-t-elle déjà reçu une réponse claire de la part de GSK : l'entreprise met-elle fin à la production d'AMC et de Vancomycine ? Dans la négative, quelles garanties la ministre a-t-elle reçues concernant la relance de la production? Quel est le calendrier prévu pour le redémarrage de la production ?

2) L'AFMPS a-t-elle été mise au courant du problème de production du Vancocin® ?

3) La ministre a-t-elle déjà pris contact avec Sandoz-Novartis concernant les prix élevés pratiqués pour l'AMC ?

4) Juge-t-elle positif que seul un producteur, je le répète, un seul producteur, produise encore de l'AMC IV ? Quelles démarches la ministre entreprendra-t-elle en la matière aux niveaux national et international ?