Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-8782

de Louis Ide (N-VA) du 19 avril 2013

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

Les accessoires de la thérapie par inhalation

médicament

Chronologie

19/4/2013 Envoi question
28/4/2014 Fin de la législature

Réponse provisoire (pdf)

Requalification de : demande d'explications 5-3272

Question n° 5-8782 du 19 avril 2013 : (Question posée en néerlandais)

Dernièrement, mon attention a été attirée sur le fait que le médicament Spiriva n'est commercialisé que dans un conditionnement contenant non seulement les capsules mais aussi l'inhalateur tel que l'Handihaler.

Il n'est pourtant pas nécessaire de remplacer chaque mois ce Handihaler. La notice du médicament précise que l'appareil est conçu pour être utilisé durant une année pour l'inhalation du médicament. Il suffit de nettoyer l'inhalateur chaque mois

Ces directives, qui contredisent les conditionnements proposés, me porte à croire que l'assurance obligatoire se voit ainsi imposer des frais supplémentaires et que le fait que les utilisateurs remplacent fort probablement le Handihaler chaque mois génère des déchets supplémentaires considérables.

Je souhaiterais une réponse aux questions suivantes.

1) Lors de la détermination de la base de remboursement du Spiriva, a-t-on tenu compte de la présence de l'inhalateur dans l'emballage ?

2) Dans l'affirmative, quel est le coût de cet inhalateur par emballage ?

3) La ministre prendra-t-elle les initiatives nécessaires pour faire en sorte qu'un conditionnement sans inhalateur soit également commercialisé ?