Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-8201

de Louis Ide (N-VA) du 19 février 2013

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

Vaccinations - Taux de couverture

vaccination
prévention des maladies
maladie infectieuse

Chronologie

19/2/2013 Envoi question
21/6/2013 Requalification

Requalifiée en : demande d'explications 5-3795

Question n° 5-8201 du 19 février 2013 : (Question posée en néerlandais)

Cette question reprend la question n° 4-133 relative au taux de couverture des vaccinations mais vise à obtenir des données plus récentes.

La vaccination est un des moyens les plus efficaces de prévenir la maladie. C’est ainsi que la variole a été éradiquée du monde. Et peut-être la polio subira-t-elle le même sort si la communauté internationale persévère dans sa lutte contre cette maladie.

Grâce à la vaccination, la rougeole, le tétanos, la rubéole, les oreillons, … ont quasiment disparu de nos contrées. Dans certaines régions d’Europe où l’on a beaucoup de réticences à l’égard de la vaccination (comme dans la « Bible Belt » aux Pays-Bas), ces maladies réapparaissent. Le scepticisme dont font preuve certaines personnes à l'égard de la vaccination est tout à fait injustifié.

La vaccination est efficace dans le monde entier. Outre l’avantage individuel, elle procure un avantage pour la communauté.

Lorsqu’un nombre suffisant de personnes sont vaccinées, c’est toute la communauté qui est protégée. Ce n’est donc pas sans motif que l’on est fortement intéressé par le degré de couverture en matière de vaccination. Ces degrés de couverture indiquent en partie la situation d’un pays en matière de soins de santé.

La vaccination est une compétence qui relève des communautés. Chaque communauté organise les programmes de vaccination à sa manière. La Communauté flamande a en outre développé Vaccinnet afin que les médecins puissent commander plus facilement les vaccins. Chaque communauté tient également à jour des statistiques relative à la couverture. Ces chiffres sont ensuite transmis au niveau international par l'intermédiaire du Fédéral (Institut scientifique de santé publique). Le niveau fédéral dispose donc normalement des différents chiffres en même temps.

Quel est le degré de couverture pour les vaccinations suivantes, respectivement en Flandre, à Bruxelles et en Wallonie, avec une ventilation en fonction de la population cible ?

a. Polio

b. Diphtérie

c. Tétanos

d. Coqueluche

e. Haemophilus influenzae B (méningite)

f. Hépatite B

g. Hépatite A

h. Rougeole

i. Rubéole

j. Oreillons

k. Méningocoque C

l. Vaccin non conjugué contre le pneumocoque

m. Vaccin conjugué contre le pneumocoque

n. Influenza

o. Vaccination contre le rotavirus