Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-8096

de Louis Ide (N-VA) du 11 février 2013

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

Institut national d’assurance maladie-invalidité (INAMI) - Centre belge pour l'Evidence-Based Medicine (CEBAM) - Participants - Coût

Institut national d'assurance maladie-invalidité
profession de la santé
organisation de la santé
association professionnelle
base de données
presse scientifique
statistique officielle
répartition géographique

Chronologie

11/2/2013 Envoi question
21/6/2013 Requalification

Requalifiée en : demande d'explications 5-3791

Question n° 5-8096 du 11 février 2013 : (Question posée en néerlandais)

Cette question reprend la questions écrite n° 5-561 relative au Centre belge pour l'Evidence-Based Medicine. Il s'agit d'un projet développé au sein de l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (INAMI) destiné à promouvoir la médecine basée sur des preuves ou médecine factuelle.

Pour un prix très modique, ce centre donne également accès à certaines revues médicales de renom. Je m’en réjouis. C’est en effet une bonne manière de procéder.

Je souhaiterais poser quelques questions concrètes concernant ce projet.

1) Combien de médecins généralistes, de médecins spécialistes, de pharmaciens, de médecins généralistes en formation, d'étudiants de septième année de médecine, de fonctionnaires, etc. sont-ils actuellement affiliés au CEBAM ? Je souhaiterais obtenir le nombre total et le nombre pour chacune des catégories. La ministre peut-elle également me donner une ventilation régionale des chiffres ?

2) Quel est le coût total du projet CEBAM ? La ministre peut-elle également subdiviser les dépenses totales par poste (abonnements, site web, administration, rémunérations, etc.) ?

3) Des initiatives relatives à ce projet sont-elles encore en cours (aspects fondamentaux et pratiques, etc.) ?