Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-7461

de Bert Anciaux (sp.a) du 29 novembre 2012

au ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

Société nationale des chemins de fer belges - Départ de trains sans accompagnateurs - Responsabilité - Suites - Mesures

Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
sécurité des transports

Chronologie

29/11/2012 Envoi question
28/4/2014 Fin de la législature

Question n° 5-7461 du 29 novembre 2012 : (Question posée en néerlandais)

Le matin du jeudi 29 novembre 2012, un train a quitté Linkebeek sans accompagnateur. Il n'est pas permis qu'un train parte sans accompagnateur. Ce train a donc dû s'arrêter à la gare suivante, à savoir à Uccle. Résultat : une immense pagaille sur la ligne Bruxelles-Charleroi, avec toutes les répercussions irritantes que l'on devine pour des centaines de voyageurs.

Voici mes questions :

1) Le ministre confirme-t-il que le matin du jeudi 29 novembre 2012, un train a quitté Linkebeek sans accompagnateur à son bord ?

2) Pourquoi n'y avait-il pas d'accompagnateur ? Qui porte la responsabilité et va-t-on sanctionner le(s) coupable(s) ?

3) Quelle a été la gravité de cet incident ? Combien de trains, et lesquels, ont-ils subi des retards ?

4) De 2006 à 2011, quel a été le nombre annuel de départs de train sans accompagnateur ?

5) Quelles sont les causes d'un départ de train sans accompagnateur ? S'agit-il surtout de défaillances humaines ou y a-t-il aussi des raisons techniques ?

6) La Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) développe-t-elle une stratégie pour éviter structurellement de tels problèmes ? Quels projets, concepts ou suggestions envisage-t-elle ?