Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-7400

de Louis Ide (N-VA) du 27 novembre 2012

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

Institut national d'assurance maladie-invalidité - Audit permanent - Consultations - Neurologues pédiatriques - Pédiatres

Institut national d'assurance maladie-invalidité
neurologie
pédiatrie
coût de la santé
statistique de la santé
répartition géographique

Chronologie

27/11/2012 Envoi question
19/6/2013 Requalification

Requalifiée en : demande d'explications 5-3749

Question n° 5-7400 du 27 novembre 2012 : (Question posée en néerlandais)

La question écrite 5-4196 traitait de la forte augmentation du nombre de consultations en neurologie et neurologie pédiatrique depuis l'instauration, le 10 novembre 2008 et le 01 novembre 2010, des mesures de revalorisation de la neurologie. La ministre a expliqué la soudaine explosion du nombre de consultations comme suit : “les neuropédiatres, formés à l’origine en neurologie, avaient accès aux consultations en neurologie, tandis que les neuropédiatres, formés à l’origine en pédiatrie, n’y avaient pas accès. Cela explique en grande partie, l’augmentation du nombre de consultations en neurologie. Auparavant, ces prestations étaient portées en compte comme consultations en pédiatrie.”.

Cela implique que depuis l'instauration des mesures de revalorisation en faveur des neurologues pédiatriques, le nombre de prestations de pédiatrie devrait avoir diminué.

Je souhaiterais également obtenir une réponse aux questions suivantes :

1) Quels étaient les chiffres bruts du nombre de consultations pédiatriques dans les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012 ?

2) La ministre peut-elle également ventiler ces chiffres en fonction de la région – Flandre, Wallonie et Bruxelles ?