Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-7171

de Yves Buysse (Vlaams Belang) du 16 octobre 2012

au ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

Société nationale des Chemins de fer belges - Abonnements - Preuves de paiement - Qualité d'impression - Plaintes

Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
titre de transport

Chronologie

16/10/2012 Envoi question
22/3/2013 Réponse

Question n° 5-7171 du 16 octobre 2012 : (Question posée en néerlandais)

De nombreuses plaintes relatives à la qualité d'impression des preuves de paiement liées aux abonnements de train me sont adressées par des accompagnateurs de trains ou des voyageurs.

La qualité d'impression du billet à joindre à l'abonnement proprement dit est mauvaise de sorte que le texte disparaît rapidement en cas de frottement ou devient difficilement lisible. La police de caractère est aussi plus petite de sorte qu'il est parfois difficile de distinguer si quelqu'un a un abonnement en première ou en seconde classe.

Ces deux éléments rendent le contrôle par les accompagnateurs de train très difficile ce qui suscite des tensions et des pertes de temps.

Le ministre est-il informé de ces problèmes ?

Dans l'affirmative, comment compte-t-il y remédier ?

Réponse reçue le 22 mars 2013 :

1.   Le Groupe Société des Chemins de fer belges (SNCB) a connaissance du problème de l'illisibilité de certaines validations de cartes train.

Ce problème n'est cependant pas lié à la qualité d'impression en soi, mais est occasionné par la housse en plastique dont la texture est trop rugueuse. Par conséquent, la lisibilité de certaines inscriptions est altérée dans certaines circonstances.

2.   Le Groupe SNCB a déjà acheté de nouvelles housses qui répondent pleinement à toutes les conditions permettant de garantir une lisibilité optimale du document imprimé. Depuis juin 2012, chaque nouvelle carte train émise est ainsi insérée dans cette nouvelle housse. Lors de la validation d’une carte train d’une durée de trois mois ou plus, la housse originale est également remplacée par la nouvelle housse en question.

Lorsqu’un accompagnateur de train constate lors d’un contrôle qu'un billet de validation est difficilement lisible, il demande au client de bien vouloir se rendre au guichet d'une gare, où un duplicata lui sera délivré gratuitement.