Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-6916

de Cécile Thibaut (Ecolo) du 27 aôut 2012

au ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

SNCB - Logiciel Hastus-Rail - Évaluation - Association des syndicats - Impact pour l'organisation du travail

Société nationale des chemins de fer belges
organisation du travail
syndicat de fonctionnaires
dialogue social
logiciel

Chronologie

27/8/2012 Envoi question
14/11/2012 Réponse

Question n° 5-6916 du 27 aôut 2012 : (Question posée en français)

La SNCB a conclu avec la société canadienne Giro, éditeur de logiciels, un contrat d'acquisition du logiciel Hastus-Rail. Ce programme est chargé d'harmoniser le planning de travail des accompagnateurs de train, tâche préalablement remplie par les responsables de planning locaux. Dans un premier temps, il est convenu que le programme est utilisé uniquement dans la gestion des horaires des 3000 accompagnateurs de trains de la SNCB. L'un des objectifs de la SNCB, par l'achat de ce logiciel, est de minimiser les temps d'attente d'un accompagnateur entre deux trains.

Depuis l'annonce de l'acquisition de ce programme en février 2011, les syndicats CGSP cheminots et CSC-Transcom ont à plusieurs reprises exprimés leurs craintes que ce logiciel renforce la pression sur les accompagnateurs de trains comme le vivent quotidiennement les facteurs de bpost suite à la mise en place du logiciel Géoroute, produit également par la société Giro.

Dans un article publié dans le journal Le Soir du mardi 3 juillet 2012, une porte parole de la SNCB précise que la mise en application du programme rencontre quelques difficultés et qu'une évaluation du programme est prévue à la fin des vacances.

Pouvez-vous faire le point sur les difficultés rencontrées par la SNCB avec le logiciel Hastus-Rail ?

Confirmez-vous la réalisation de cette évaluation ?

Dans l'affirmative, les syndicats ont-ils été associés à cette démarche ? Quels sont les conclusions de l'évaluation après quelques mois d'utilisation du logiciel Hastus-Rail ?

Quel est l'impact d'Hastus-Rail sur l'organisation du travail des accompagnateurs de trains ?

Réponse reçue le 14 novembre 2012 :

  1. La Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) m’indique que les principales remarques concernant le logiciel Hastus-Rail concernaient la vitesse du système, le contenu des fiches de service et le transfert des données entre les services centraux et les planificateurs locaux.

  2. La SNCB a réalisé plusieurs tests en collaboration avec la firme GIRO, laquelle a aussi délégué ses techniciens experts dans les bureaux de planning locaux. Sur base de leurs expériences d’une part, et des résultats des tests d’autre part, plusieurs adaptations ont été réalisées.

    Les remarques formulées concernant les fiches de service ont été inventoriées et adressées à la firme GIRO. La firme a adapté le software de telle sorte que ces remarques ont été prises en compte. Des données manquantes ont été ajoutées pour que les fiches de service soient clairement structurées et qu’un certain nombre de symboles soient ajoutés pour accroître la compréhension des fiches.

    Les transferts de données entre les services centraux et les bureaux de planning locaux se font désormais en fin de journée sous la surveillance permanente d’un planificateur.

    D’autres améliorations ont été mises en production ou sont en développement et des réunions internes de suivi et d’évaluation sont organisées chaque semaine.

  3. Durant les mois de vacances, plusieurs réunions locales ont été organisées pour mieux comprendre les remarques des accompagnateurs et des délégués syndicaux.

    Une réunion d’évaluation au niveau national avec les syndicats Centrale Générale des services publics (CGSP) cheminots et CSC-Transcom est prévue dans le courant d’octobre 2012.

  4. Dès l’entame du projet, la SNCB a précisé que tant les règlements de travail que les principes des accords syndicaux actuels seraient entièrement conservés. Cette précision a fait l’objet d’une confirmation dans toutes les communications, tant vis-à-vis du personnel que des organisations syndicales reconnues. L’implémentation du programme a été réalisée dans cette optique. L’impact le plus important de Hastus-Rail se situe, selon la SNCB, au niveau du travail des planificateurs qui disposent maintenant d’un programme incluant une proposition automatique de solutions de planification tout en permettant une finalisation plus rapide d’un certain nombre de tâches.