Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-6463

de Nele Lijnen (Open Vld) du 13 juin 2012

au ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

Ouganda - Possible détournement de fonds de la coopération - Université de Makerere

Ouganda
aide au développement
corruption
fraude

Chronologie

13/6/2012 Envoi question
2/7/2012 Réponse

Aussi posée à : question écrite 5-6462

Question n° 5-6463 du 13 juin 2012 : (Question posée en néerlandais)

Des professeurs de l'université de Makerere, la principale université ougandaise, prétendent que leur patron, Venansius Baryamureeba, a, pendant des années, détourné à son profit des fonds provenant de la coopération. Des doutes planent sur les 800.000 euros destinés à la construction d'un immeuble pour la nouvelle faculté des TIC. En outre, 170.000 euros destinés à des chargés de cours de Makerere désireux de décrocher un doctorat, ont également disparu. Le ministère des Affaires étrangères finance Nuffic. La directrice de la recherche ougandaise, Grace Akullo, a confirmé face à l'ANP que la police enquêtait sur cette affaire. Aux Pays-Bas, cette affaire a le retentissement qu'elle mérite car il est question, dans ce pays, d'une aide effective.

Je souhaiterais poser les questions suivantes.

1) Comment réagissez-vous à ces communiqués et avez-vous connaissance d'autres incidents semblables en Ouganda ?

2) Pouvez-vous expliquer combien de fonds de la coopération notre pays met chaque année à la disposition de l'Ouganda ?

3) Pouvez-vous indiquer si notre pays collabore directement ou indirectement avec l'université de Makerere et si notre pays offre des fonds à cette université ? Si oui, de quels projets et de quels montants s'agit-il ? Si non, y avons-nous soutenu des projets par le passé ? Si oui, de quels projets s'agit-il et de quel montant par projet ?

Réponse reçue le 2 juillet 2012 :

1. Un nouveau Programme indicatif de coopération pour la période 2012-2016 a été conclu récemment avec l'Ouganda (avril 2012). Pour l'occasion, le précédent programme a été soumis à une évaluation approfondie et, pour ce qui concerne la Coopération belge au développement, aucun problème de ce genre n'a été relevé. Cependant, la corruption est un grand problème en Ouganda. Les projets et programmes en tiennent compte dans l’analyse et la gestion des risques.

2. Les contributions annuelles de la Coopération belge au développement de ces dernières années s'élèvent :

Le programme bilatéral se concentre principalement sur l'aide sectorielle:

3. Coopération universitaire

Une collaboration est établie avec certains des départements de l'Université Makerere au travers de plusieurs programmes du VLIR et de l'IMT. Il ne s'agit donc pas d'un soutien institutionnel à l'Université Makerere en tant que tel, mais plutôt de collaborations spécifiques, comme celles-ci :

Budget :

Bourses locales

Le programme des bourses locales prévoit un budget annuel de +/- 138 000 euros destinés à 114 étudiants de l'Université Makerere.

Nulle trace de problème ou d'irrégularité concernant les projets ou bourses pour l'Université Makerere n'a été signalée par le passé.