Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-6452

de Bert Anciaux (sp.a) du 12 juin 2012

au ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

Liaison Diabolo - Redevance - Horaire

Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
aéroport
tarif ferroviaire
titre de transport
tarif voyageur

Chronologie

12/6/2012 Envoi question
6/7/2012 Réponse

Question n° 5-6452 du 12 juin 2012 : (Question posée en néerlandais)

Depuis le dimanche 10 juin, il est possible grâce à la liaison Diabolo de se rendre en train d'Anvers ou Malines jusqu'à l'aéroport de Bruxelles-National en gagnant 30 minutes. Comme l'accès ferroviaire Nord vers l'aéroport a été réalisé en partenariat public-privé (PPP), le voyageur doit payer un supplément de 4,30 euros en plus du prix de son billet de train.

Selon l'association de voyageurs TreinTramBus c'est beaucoup trop cher. C'est une solide augmentation surtout pour les courtes distances. Sur le trajet de Bruxelles à l'aéroport le coût de la redevance sera plus élevé que celui du billet de train : 3,20 euros pour le billet et 4,30 euros pour la redevance. TreinTramBus déplore aussi que l'exploitant de l'aéroport n'ait pas opté pour une autre solution : moyennant une petite augmentation de 40 cents de tous les billets d'avion, on aurait pu éviter totalement la redevance Diabolo.

L'association se plaint aussi de l'offre très restreinte de trains. Il ne part qu'un train par heure d'Anvers vers l'aéroport. Plus grave encore, le premier train au départ d'Anvers arrive à 7h16 et le dernier part déjà de Zaventem à 21h44. Pour les voyageurs qui décollent ou atterrissent en dehors de cette fourchette, c'est très peu pratique. À titre de comparaison : Schiphol est en liaison 24h/24h avec les villes environnantes par l'intercity.

Mes questions sont les suivantes :

1) Le ministre comprend-il que TreinTramBus trouve la redevance bien trop onéreuse ? Comment cette solution a-t-elle été élaborée et qui a pris part à la décision ? Des alternatives ont-elles été envisagées et si oui, lesquelles ?

2) Combien de temps cette redevance sera-t-elle appliquée et quels sont les accords pris avec les partenaires privés au sujet de l'augmentation ou de la diminution ? Quand a lieu la première évaluation ?

3) Le ministre comprend-il que TreinTramBus se plaigne du manque de trains ? Quelles considérations ont-elles prévalu lors du choix de l'horaire actuel ? A-t-on suffisamment tenu compte de la demande ? Envisage-t-il un ajustement ? Quand la première évaluation est-elle prévue et donnera-t-elle lieu à des ajustements ?

4) Le ministre reconnaît-il que de nombreux voyageurs partent avant 7h16 ou rentrent après 21h44 et prévoit-il une extension de l'offre à l'avenir ?

Réponse reçue le 6 juillet 2012 :

Je prie l’honorable membre de bien vouloir se référer à la réponse communiquée aux questions orales 12304 et 12316 lors de la commission Infrastructure de la Chambre du 12 juin 2012 (CRABV 53 COM 509 pages 11 et 12).