Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-6118

de Bert Anciaux (sp.a) du 24 avril 2012

au ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

Société nationale des Chemins de fer belges (SNCB) - Voyageurs bloqués - Amélioration des procédures d'évacuation

Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
durée du transport
information du consommateur

Chronologie

24/4/2012 Envoi question
24/7/2013 Rappel
28/4/2014 Fin de la législature

Question n° 5-6118 du 24 avril 2012 : (Question posée en néerlandais)

Le mercredi 18 avril 2012, cinq trains ont été immobilisés en raison d'un incendie dans une cabine à haute tension. Quelque 3 000 voyageurs se sont trouvés bloqués et ont dû rester dans le train pendant deux heures et demie avant d'être évacués.

J'ai déjà mis en évidence la piètre compétence de la Société nationale des Chemins de fer belges (SNCB), j'en prends pour preuve le flux ininterrompu d'évacuations qu'elle a franchement mal gérées.

J'ai déjà demandé que soient élaborées des procédures d'évacuation plus rapides, plus efficaces et accompagnées d'une communication adéquate.

Le ministre m'a déjà répondu que c'était difficile et que la SNCB était tributaire des circonstances.

J'ai déjà fait référence à la responsabilité des autorités en matière de fonctionnement des entreprises publiques. Si ces dernières ne fonctionnent pas bien, l'autorité publique, en l'occurrence le ministre compétent, doit imposer ses objectifs.

Mes questions sont les suivantes :

1) De quelle façon le ministre a-t-il donné instruction à la SNCB de faire des évacuations une priorité depuis ma dernière demande en date du 15 février 2012 ?

2) De quelle manière et au moyen de quels instruments la SNCB a-t-elle amélioré et accéléré ses procédures d'évacuation et sa communication depuis les incidents précédents sur lesquels je l'ai interrogé, à savoir ceux du 17 janvier 2012 ?