Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-5938

de Guido De Padt (Open Vld) du 20 mars 2012

au ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

Grammont - Zottegem - Abords de la gare - Navetteurs - Problèmes de stationnement

Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
gare ferroviaire
migration alternante
aire de stationnement

Chronologie

20/3/2012 Envoi question
17/7/2012 Réponse

Question n° 5-5938 du 20 mars 2012 : (Question posée en néerlandais)

Les jours de semaine, nombreux sont les navetteurs qui se déplacent en voiture jusqu'à la gare de Grammont et de Zottegem pour se rendre en train à leur travail ou à l'école. Toutes les places de stationnement situées aux abords immédiats de ces gares sont donc rapidement occupées. Une partie de ces emplacements se trouvent dans des parkings payants mais la demande de stationnement à proximité des gares est importante.

Les abords de ces deux gares nécessitent en outre d'être embellis et réaménagés. La pénurie de places de stationnement exaspère depuis longtemps déjà les navetteurs qui prennent le train à Grammont et à Zottegem. La création de nouvelles places de parking peut également contribuer à résoudre le problème de stationnement dans les centres commerciaux situés à proximité.

À Grammont, les projets de construction d'un parking supplémentaire à étages ont maintenant pris une forme concrète, ce qui n'est pas vraiment le cas à Zottegem. Les projets existent mais l'incertitude plane toujours sur le moment de la construction de la tour et sur la disponibilité des moyens nécessaires.

Voici mes questions à ce sujet.

1) Le ministre dispose-t-il, pour la période 2008-2011, de données chiffrées sur l'utilisation des parkings à l'usage des navetteurs dans ces deux villes, tant le parking payant que le parking gratuit, ainsi que sur le nombre de véhicules stationnés dans les rues adjacentes ? Combien de navetteurs se rendent-ils donc chaque jour en voiture dans ces gares et où garent-ils leur véhicule ?

2) Le ministre peut-il également indiquer le rapport entre les utilisateurs qui habitent dans ces deux villes et ceux qui viennent d'ailleurs et préciser de quel endroit viennent ces derniers ? Autrement dit, quel est le nombre des navetteurs qui habitent en dehors de ces deux villes ?

3) De quelle manière le ministre compte-t-il remédier au problème de stationnement dans ces deux villes ? Quels moyens ont-ils été dégagés à cette fin, pour quelles années et pour quels investissements concrets ? Quels investissements les deux villes devront-elles réaliser et financer elles-mêmes et pour quel montant ? À quelle date précise les parkings à étages seront-ils construits ?

Réponse reçue le 17 juillet 2012 :

1.     Dans le cadre des études de faisabilité pour les Masterplans en cours dans ces villes, la société nationale des chemins de fer belges (SNCB) Holding a procédé, en 2008, dans les deux gares, à des comptages du split modal. Ce split modal a donné les résultats suivants :

2.  La SNCB Holding ne dispose pas de ces chiffres.

3.  A Zottegem, une étude de faisabilité pour un Masterplan est en cours de réalisation. Dans le cadre de ce projet, la SNCB Holding prévoit une capacité totale de 1 100 places, avec une extension possible jusqu'à 1 400 places de parking.

Pour offrir une solution à plus court terme, la SNCB Holding a aménagé à la gare de Zottegem un système de contrôle d'accès sur son propre parking.  L'exploitation de ce parking se fait selon les principes suivants :

Pour ce qui concerne les parkings voyageurs dans l'environnement de la gare, la SNCB Holding est toujours prête à élaborer, en collaboration avec la ville de Zottegem, une politique de stationnement basée sur ces principes.

À Grammont également, une étude de faisabilité pour un Masterplan est en cours de réalisation. Tous les partenaires concernés siègent au sein du groupe de pilotage. Le bourgmestre de Grammont est le président de ce groupe de pilotage. La SNCB Holding ne prévoit pas d'autres actions à court terme.