Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-5667

de Cécile Thibaut (Ecolo) du 17 février 2012

au ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

Les informations sur les tarifs des trajets transfrontaliers de la SNCB

prix de transport
transport transfrontalier
Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
publicité des tarifs
information du consommateur

Chronologie

17/2/2012 Envoi question
14/5/2012 Réponse

Requalification de : demande d'explications 5-1858

Question n° 5-5667 du 17 février 2012 : (Question posée en français)

Le contrat de gestion 2008-2012 de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) inscrit clairement le transport transfrontalier dans le cadre des missions du service public.

Un certain nombre de tarifs ont été négociés, lesquels évitent la tarification internationale sur les titres de transport dans des régions frontalières où les déplacements à courte distance sont fréquents. Ces titres de transport sont vendus dans les gares concernées.

Le problème est que les tarifs transfrontaliers sont insuffisamment promus et, pire encore, que pour le voyageur qui ne se renseigne pas en gare, l'information semble plus que difficile à trouver.

Un grand nombre de personnes recourent aujourd'hui aux sites d'information électroniques. La SNCB en propose deux : l'un pour le trafic national ; l'autre pour le trafic international.

Le site " intérieur " refuse simplement de donner toute indication tarifaire transfrontalière. Si vous vous rendez sur le site international, vous trouvez, en page d'accueil, un écran d'interrogation. Lorsque vous transmettez une demande de trajet transfrontalier, par exemple Arlon-Luxembourg, celui-ci vous indique un tarif de 10 euros pour un aller simple.

Or le tarif transfrontalier fixé à 9,80 euros vous offre un aller-retour vers toutes les gares luxembourgeoises et un libre parcours sur les réseaux d'autobus.

Le billet à 9,80 euros vous permet donc, par exemple, de vous rendre au centre ville de Luxembourg dans la matinée et de poursuivre, dans l'après-midi, une excursion jusqu'à Vianden, soit plus de cent quatre-vingt kilomètres sur les réseaux belges et luxembourgeois.

Je comprends bien que le tarif transfrontalier est réservé au trafic transfrontalier. Néanmoins, un Arlon-Luxembourg ne présente aucune ambigüité : c'est bien une relation transfrontalière.

À côté de cette indication erronée qui s'affiche sur le site " b-europe ", les " bonnes informations " semblent quant à elles réservées aux initiés. Sauf erreur de ma part, il faut penser à chercher dans " promos " et ensuite se rendre au cinquième niveau pour trouver le bon tarif ! Il faut bien reconnaitre que peu de voyageurs feront preuve d'assez d'obstination pour arriver jusqu'au tarif adéquat.

Il en résulte que les voyages en train dans les régions frontalières comme la mienne ont la réputation d'être chers, très chers, et vendus au prix des billets internationaux.

En juin 2011, j'interrogeais Madame Vervotte, ministre compétente en la matière dans le gouvernement précédent (demande d'explication n° 5-754, Sénat, Annales COM 5-81, p. 16). Cette dernière répondait : " Un lien vers ces tarifs serait utile sur la page d'accueil. Mon cabinet a déjà soumis la question à la SNCB. Celle-ci envisage de prévoir une place plus visible pour ces informations sous la rubrique relative aux promotions et réductions. "

Ne pensez-vous pas qu'alors que nous voulons tous développer le transport public et singulièrement le rail, une information plus adéquate du voyageur s'impose ?

Pouvez-vous me dire comment il se fait que des tarifs " surfaits " s'affichent encore à ce jour pour des relations qui font l'objet d'un tarif publié, bien meilleur marché ?

Pouvez-vous m'expliquer pour quelle raison, à défaut de pouvoir donner l'information pertinente pour les relations transfrontalières, le calculateur n'envoie pas un avertissement indiquant de façon explicite l'endroit où se trouvent affichés les tarifs transfrontaliers ? Et leur disponibilité dans les gares?

Réponse reçue le 14 mai 2012 :

La Société des Chemins de fer belges (SNCB) m'indique qu'elle est bien consciente du fait que les informations en matière de tarifs transfrontaliers qui sont mises à disposition pour le moment sont incomplètes et insuffisamment précises. En outre, elle se rend compte que l’offre actuelle n’est pas assez claire ou facile à comprendre pour les voyageurs et que celle-ci se démarque nettement de l’offre intérieure.

SNCB Mobility (responsable du trafic national) examine en ce moment la possibilité de simplifier l’offre transfrontalière. Toutefois, on me communique que l’information sur le site web sera adaptée.