Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-5648

de Dominique Tilmans (MR) du 15 février 2012

au ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

L'édition 2012 de l'annuaire téléphonique en province du Luxembourg

annuaire
téléphone
province de Luxembourg

Chronologie

15/2/2012 Envoi question
22/8/2012 Réponse

Requalification de : demande d'explications 5-1840

Question n° 5-5648 du 15 février 2012 : (Question posée en français)

L'édition 2012 de l'annuaire téléphonique de la province de Luxembourg a été scindée en trois annuaires distincts. Les autres éditions locales peuvent être commandées au prix de 15 euros chacunes. Cela pose des problèmes pratiques aux citoyens. Ainsi, par exemple, un habitant de la commune de Léglise ne peut avoir accès librement aux numéros de téléphone de la commune d'Arlon, distante de seulement trente kilomètres. L'annuaire reste le seul moyen de trouver un numéro de téléphone pour de nombreuses personnes. D'autres citoyens s'en débarrassent immédiatement, estimant qu'il n'a aucune utilité. La société Truvo, qui édite l'annuaire, justifie ce nouveau découpage par des motifs écologiques. L'ancien découpage est en revanche maintenu pour les " Pages d'Or ".

1) Les éditeurs d'annuaire doivent-ils tenir compte d'une quelconque réalité géographique pour la confection, la vente et la distribution des annuaires ?

2) D'autres solutions que le découpage des annuaires ne sont-elles pas envisageables pour répondre au problème écologique que pose ce service ?

3) Que mentionne le cahier des charges à ce sujet ?

Réponse reçue le 22 aôut 2012 :

La publication des annuaires téléphoniques ne dépend plus de Belgacom depuis 1999. Partant, en tant que ministre des Entreprises publiques, cela ne ressort plus de mes compétences.

Belgacom, à l'instar des autres fournisseurs, n’intervient que pour fournir les listings et les bases de données (noms, adresses et numéros de téléphone) de ses clients nécessaires à la confection d'annuaires.

J'invite donc l'honorable membre à s'adresser au ministre qui a les télécommunications dans ses attributions, à savoir le ministre de l'Économie.