Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-5416

de Nele Lijnen (Open Vld) du 1 février 2012

au ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

Société nationale des chemins de fer belges - Grève - Chiffres

Société nationale des chemins de fer belges
personnel des transports
transport ferroviaire
transport de voyageurs
grève

Chronologie

1/2/2012 Envoi question
19/9/2012 Réponse

Aussi posée à : question écrite 5-5417

Question n° 5-5416 du 1 février 2012 : (Question posée en néerlandais)

La Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) a été la première à entamer la grève générale du 30 janvier 2012. Il s'est avéré que l'action a commencé une heure trop tôt en certains endroits, de sorte que de nombreux voyageurs sont restés sur le carreau. En outre, il subsiste le fait que seule une partie des travailleurs de la SNCB étaient prêts à faire grève mais que de nombreux non-grévistes n'ont pas été en mesure de travailler.

J'aimerais obtenir une réponse aux questions suivantes, avec chaque fois une ventilation par région.

1) Combien de personnes de la SNCB ont-elles effectivement participé à la grève du 30 janvier 2012 ?

2) Combien de grévistes étaient-ils affiliés à un syndicat ?

3) Combien de travailleurs ont-ils travaillé ce jour-là ?

4) Combien de non-grévistes étaient-ils affiliés à un syndicat ?

5) Combien de travailleurs étaient-ils prêts à travailler mais en ont-ils été empêchés ?

6) Les travailleurs qui étaient prêts à travailler mais qui en ont été empêchés ont-ils subi une perte de salaire ou ont-ils été normalement payés à ne rien (pouvoir) faire ?

7) Combien de travailleurs de la SNCB ont-ils pris congé ce jour-là ?

8)  Combien de travailleurs de la SNCB avaient-ils un crédit-temps ce jour-là, un congé parental ou un autre congé thématique ?

9) Combien de travailleurs se sont-ils portés malades ce jour-là ou étaient-ils déjà malades ?

10) Combien de travailleurs ont-ils travaillé chez eux ?

11) Pourquoi a-t-on trouvé nécessaire d'entamer la grève avant l'heure convenue ?

12) Dans quels endroits précis la grève a-t-elle commencé trop tôt ?

13) Combien de voyageurs ont-ils été concernés ?

14) Les voyageurs ont-ils le droit de faire appel à un taxi qui sera payé par la SNCB ?

15) Dans l'affirmative, combien de personnes ont-elles fait appel à un taxi et combien cela a-t-il coûté à la SNCB ?

16) La SNCB prévoit-elle une intervention pour les voyageurs qui ont été concernés par les actions et, dans l'affirmative, sous quelle forme (un sorry pass par exemple) ?

17) Quelles mesures le ministre prend-il afin d'empêcher à l'avenir de telles actions anticipées et autres actions sauvages ?

18) Le ministre envisage-t-il des initiatives pour moderniser les modalités de grève à la SNCB en vue de préserver les voyageurs d'embarras inutiles ?

Réponse reçue le 19 septembre 2012 :

Le volume considérable de données sollicitées rend impossible leur présentation sous forme de réponse à une question parlementaire.