Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-5300

de Bert Anciaux (sp.a) du 17 janvier 2012

au ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

Bruxelles - Musées Royaux des Beaux-Arts - Collections d'art moderne et contemporain - Exposition - Projets d'avenir

musée
Région de Bruxelles-Capitale
beaux-arts

Chronologie

17/1/2012 Envoi question
30/5/2012 Réponse

Question n° 5-5300 du 17 janvier 2012 : (Question posée en néerlandais)

Chaque premier mercredi du mois, des militants pacifiques et amateurs d'art se réunissent dans le patio des Musées Royaux des Beaux-Arts à Bruxelles. Ils protestent avec une ténacité admirable et un zèle persistant contre la fermeture du Musée d'Art moderne. Ce département a été fermé (provisoirement) en février 2011 pour cause de travaux de rénovation et pour faire place au Musée Fin de siècle. Un an plus tard, le futur des œuvres du vingtième et du vingt-et-unième siècles n'est toujours pas clairement établi. En réalité, le Musée d'Art moderne des MRBAB a été converti en une collection sans plateforme d'exposition et donc sans public, ce qui est regrettable.

D'où les questions suivantes :

1) Quels sont les projets d'avenir à court terme pour les collections fédérales d'art moderne et contemporain ?

2) Le ministre peut-il m'assurer que ces collections seront visibles dans leur intégralité en 2012, indépendamment des options futures ?

3) Quels sont les projets d'avenir à moyen terme pour ces collections ?

Réponse reçue le 30 mai 2012 :

L’honorable membre trouvera, ci-après, la réponse à sa question.

1. En effet, la situation actuelle n’est pas satisfaisante et ne répond pas suffisamment aux attentes du public.

Cependant, la fermeture du Musée d’Art moderne ne signifie pas la disparition complète de l’art du XXème siècle puisque les œuvres ont été redéployées sur les deux étages du Patio, à proximité du Forum, au cœur des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique (MRBAB). Pour ne pas priver le public des collections, les MRBAB organisent des présentations appelées « Choix des conservateurs » qui permettent de proposer des œuvres des collections d’Art moderne et contemporain sous forme de rotations thématiques. Actuellement, le « Choix des conservateurs » est consacré à la relation, déterminante en Belgique, entre l’écriture et la peinture. Par ailleurs, les MRBAB continuent de faire découvrir au public des artistes contemporains emblématiques comme c’est le cas pour l’exposition consacrée à Jeff Geys.

2 et 3. Des contacts sont pris entre mon Cabinet et celui du Secrétaire d’État à la Régie des bâtiments afin de trouver une solution pour héberger, à moyen terme, les collections d’Art moderne en attendant la création d’un nouveau musée d’Art moderne et contemporain.

120 acteurs belges issus du milieu de l’Art donneront leur vision de ce que doit être un musée d’Art moderne et contemporain. Par ailleurs, une étude commandée par les MRBAB à un bureau d’étude est en cours. Enfin, j'organiserai deux tables rondes, l’une portant sur le concept du musée et une autre sur sa localisation. Je poursuis donc mon travail de prospection afin de décider, avec tous les acteurs concernés, quel espace conviendrait le mieux pour accueillir les collections d'Art moderne et contemporain.