Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-5087

de Louis Ide (N-VA) du 28 décembre 2011

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

Hôpitaux - Gestion des antibiotiques - Groupe de gestion de l'antibiothérapie - Chiffres - Communautés

statistique de la santé
établissement hospitalier
antibiotique
statistique officielle
répartition géographique

Chronologie

28/12/2011 Envoi question
7/11/2012 Requalification

Requalifiée en : demande d'explications 5-2643

Question n° 5-5087 du 28 décembre 2011 : (Question posée en néerlandais)

Actuellement, tous les établissements hospitaliers devraient disposer d'un groupe de gestion de l'antibiothérapie. Cette mesure doit permettre de lutter contre la consommation excessive d'antibiotiques dans les hôpitaux. J'ai déjà posé une question à la ministre (question 4-2935) au sujet de la gestion des antibiotiques en milieu hospitalier. Afin de suivre l'évolution de la situation, je pose cette question-ci pour avoir des chiffres plus récents.

Mes questions sont les suivantes :

1) La ministre peut-elle m'indiquer combien d'hôpitaux disposent aujourd'hui d'un groupe de gestion de l'antibiothérapie ? Combien n'en disposent-ils pas ? J'aimerais la ventilation des chiffres par région.

2) Combien d'hôpitaux belges et par région disposent-ils d'un schéma empirique ou y travaillent-ils ? Combien n'en disposent-ils pas ?

3) Combien d'hôpitaux belges et par région disposent-ils d'un formulaire ou y travaillent-ils ?

4) Combien d’hôpitaux belges et par région réalisent-ils des newsletters concernant les antibiotiques ?

5) Combien d’hôpitaux belges et par région organisent-ils des formations continues ?

6) Où se situent les hôpitaux à problèmes et y a-t-il une explication à cela ? Fait-on aussi quelque chose à cet égard ? Début 2009, cinq hôpitaux n'avaient pas encore rentré de rapport. La ministre indiquait clairement qu'ils devaient assurément faire l'objet d'un suivi dans le futur. Ce suivi a-t-il été fait ? Les hôpitaux concernés ont-ils rentré leur rapport entre-temps ? Quelle a été la conclusion ?

7) En principe, les communautés sont responsables du suivi des hôpitaux en effectuant des visites de contrôle. La ministre estime-t-elle aussi qu'il y a lieu d'éviter d'effectuer un double travail, à savoir demander des données via les communautés d'une part et par l'autorité fédérale d'autre part ?