Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-4758

de Bert Anciaux (sp.a) du 28 décembre 2011

au ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

Suicides - bpost - Chiffres - Évolution - Mesures

suicide
statistique officielle
service postal

Chronologie

28/12/2011 Envoi question
21/2/2012 Réponse

Réintroduction de : question écrite 5-3813

Question n° 5-4758 du 28 décembre 2011 : (Question posée en néerlandais)

Le suicide (que certains préfèrent appeler mort volontaire) est un phénomène de société dramatique qui se manifeste dans toutes les couches de la société. La Belgique figure parmi les pays au taux de suicide le plus élevé.

Voici mes questions :

1) Durant la période 2006-2010, combien de suicides a-t-on constatés chaque année au sein du personnel de bpost ?

2) Comment ce nombre a-t-il évolué et quelles conclusions, interprétations ou hypothèses peut-on y associer ? Observe-t-on des différences selon la région ou le sexe ?

3) Le phénomène du suicide à bpost se différencie-t-il des constatations portant sur la société en général ? Si oui, comment et pourquoi ?

4) Prend-on des mesures particulières pour prévenir les suicides de postiers ?

5) Dans ces cas tragiques, prend-on des mesures particulières pour soutenir et accompagner les collègues ?

Réponse reçue le 21 février 2012 :

1) Le nombre de suicides de membres du personnel de bpost, pour autant que bpost en soit au courant, sont les suivants : sept en 2006 ; huit en 2007, sept en 2008, huit en 2009 et sept en 2010.

2) Le nombre de suicides par an a plus ou moins connu un statu quo entre 2006 et 2010. En 2011 par contre, il n’y a eu que trois suicides.

Une différence frappante est à noter par rapport au sexe : sur les trente-sept suicides commis entre 2006 et 2010, cinq ont été commis par des femmes et trente-deux par des hommes.

La répartition se fait comme suit : quinze en Flandre, dix-sept en Wallonie et cinq à Bruxelles.

Le nombre le plus élevé de suicides dans la période de référence est enregistré dans la province de Liège (7), le nombre le plus bas dans le Brabant wallon (0).

3) Non, il n’y pas de divergence notable par rapport aux moyennes nationales. À titre de comparaison : en Belgique, il y a dix-huit suicides pour 100 000 habitants, soit une moyenne de 5,5 suicides par jour (selon les derniers chiffres qui datent de 2006).

En ce qui concerne la différence en termes de sexe, les chiffres en Belgique révèlent que deux suicides sur trois sont commis par des hommes.

4 et 5) Le service de Prévention psychosociale de bpost est composé d’assistants sociaux qui, de par leur formation de base et leur expérience, disposent déjà d’une connaissance étendue et d’une certaine expertise dans ce domaine. De plus, les collaborateurs de ce service bénéficient de formations complémentaires spécialisées, organisées en collaboration avec le Centre de Psychologie de crise de l’Armée belge, l’École royale militaire et le « Centre de Prévention du Suicide », entre autres.

Dans le cadre du Plan global de Prévention et de sa concrétisation au travers du Plan d’action annuel du Service Interne pour la Prévention et la Protection au Travail, l’on tente de promouvoir la politique du bien-être de manière structurelle. La prévention du suicide en fait partie, mais ne constitue pas un sujet isolé. Ce thème est intégré dans les initiatives prises dans le cadre de la politique du bien-être (voir ci-dessous).

Les actions suivantes ont été systématiquement mises en œuvre et ont jusqu'à présent été répétées ou adaptées de manière périodique :

- Sensibiliser et responsabiliser les dirigeants grâce à :

- Proposer une consultance en matière de réduction du stress :

- Renforcer la capacité des collaborateurs à faire face à la situation via :

- Optimiser le soutien des absents de longue durée en développant des synergies avec les Ressources humaines, la ligne hiérarchique, le Service Externe pour la Prévention et la Protection au Travail, la cellule absentéisme.

- Continuer à accroître la disponibilité des travailleurs sociaux en maintenant la facilité d’accès au système des « antennes locales » (points de contact régionaux pour les collaborateurs).