Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-4747

de Bert Anciaux (sp.a) du 28 décembre 2011

au ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

Bpost - Maladie - Licenciements - Accidents du travail

service postal
licenciement
congé de maladie
accident du travail

Chronologie

28/12/2011 Envoi question
28/4/2014 Fin de la législature

Réintroduction de : question écrite 5-3316

Question n° 5-4747 du 28 décembre 2011 : (Question posée en néerlandais)

Selon les syndicats, plus de 400 personnes ont été licenciées par Bpost parce qu'elles étaient trop souvent malades et ne pouvaient travailler. Parmi elles se trouveraient des travailleurs victimes d'un accident du travail. On donne l'exemple d'un facteur qui s'était cassé la jambe lors d'une chute à motocyclette et qui a été licencié par la suite pour cause de maladie.

Voici mes questions à ce sujet.

1) Les critiques des syndicats sur le nombre élevé et croissant de licenciements pour cause de congés de maladie chez Bpost sont-elles pertinentes ? Dans quelle mesure les syndicats ont-ils raison de considérer que les licenciements sont souvent douteux ? Sur la base de quels arguments et faits la ministre conteste-t-elle ces critiques ? Si ces critiques sont avérées, comment la ministre y donnera-t-elle suite ?

2) Comment la ministre évalue-t-elle et apprécie-t-elle les critiques des syndicats sur le nombre élevé de personnes qui ont été licenciées pour cause de congés de maladie alors qu'elles avaient été victimes d'un accident du travail ? Sur la base de quels arguments et faits la ministre conteste-t-elle ces critiques ? Si ces critiques sont avérées, comment la ministre y donnera-t-elle suite ?