Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-4740

de Bert Anciaux (sp.a) du 28 décembre 2011

au ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) - Intérêt de l'énergie solaire - Investissements existants - Analyse coûts-bénéfices

Société nationale des chemins de fer belges
transport ferroviaire
énergie solaire
analyse coût-bénéfice

Chronologie

28/12/2011 Envoi question
9/2/2012 Réponse

Réintroduction de : question écrite 5-2631

Question n° 5-4740 du 28 décembre 2011 : (Question posée en néerlandais)

Sur le tronçon entre Anvers et Amsterdam, un train traverse une construction qui supporte 16 000 panneaux solaires. Ces derniers produisent environ 3 300 kilowattheures (kWh) d'électricité sur une base annuelle, l'équivalent de l'énergie fournie aux 4 000 trains électriques en un jour. La construction a coûté quasi 16 millions d'euros à la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB).

J'aimerais obtenir une réponse aux questions suivantes :

1) Dans quel plan d'entreprise avec analyse coûts-bénéfices l'investissement de ces 16 millions d'euros s'inscrit-il ? Dans quel délai cet investissement sera-t-il remboursé et remboursera-t-il l'entretien des panneaux, et quand ces panneaux solaires produiront-ils un bénéfice pour la SNCB ?

2) Quels autres investissements dans des énergies alternatives (soleil, éolien, …) la SNCB prévoit-elle encore : où, lesquels, quand et dans le cadre de quel plan d'entreprise avec analyse coûts-bénéfices ?

Réponse reçue le 9 février 2012 :

1. La Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) n'est pas concernée par le placement de panneaux solaires. Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire, participe dans la société SPS FIN SCRL qui a spécialement été créée pour placer les panneaux solaires sur les tunnels au nord d'Anvers. La participation d'Infrabel dans cette société se limite à une participation symbolique de 4,55 %.

Le business case est créé sous la responsabilité de SPS FIN. L'investissement est financé par la SPS FIN.

Á l'article 48 du contrat de gestion, l'État a expressément demandé à Infrabel de rechercher de possibles partenariats sur le plan de sources d'énergies alternatives, à savoir les panneaux solaires photovoltaïques. En outre, Infrabel achète intégralement l'énergie solaire générée, à un tarif préférentiel.

2. Des investissements dans la production d’énergie alternative sont soit une opportunité offerte par des partenaires (privés), soit des investissements en synergie avec d’autres projets, comme par exemple une rénovation de toiture avec intégration de panneaux solaires ou la construction d’un toit avec chauffe-eau solaire intégré. De tels projets font toujours l’objet d’une évaluation et d’un suivi spécifiques.