Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-4393

de Yves Buysse (Vlaams Belang) du 28 décembre 2011

au ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) - Accompagnateurs de train - cours de secourisme

Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
personnel de conduite
premiers secours

Chronologie

28/12/2011 Envoi question
12/11/2012 Réponse

Réintroduction de : question écrite 5-2876

Question n° 5-4393 du 28 décembre 2011 : (Question posée en néerlandais)

Il arrive parfois qu'un voyageur soit pris de malaise dans un train. Un appel est alors lancé par interphone pour savoir s'il y a des médecins ou des infirmiers à bord.

Dans certains cas, chaque seconde compte. Une estimation correcte de la situation peut être d'une importance capitale et sauver des vies.

Selon mes informations, les accompagnateurs de train ne bénéficient pas durant leur formation d'un cours de premiers soins en cas d'accident ni a fortiori d'une remise à niveau régulière. On peut dès lors se demander s'il ne serait pas opportun d'organiser ce cours, pour le cas où aucun professionnel des secours ne se trouverait à bord.

Voici donc mes questions :

1) Les accompagnateurs de train ont-ils dans leur formation un cours de secourisme ?

2) Dans l'affirmative, combien d'heures ce cours comporte-t-il ? Une remise à niveau est-elle régulièrement organisée ?

3) Dans la négative, la ministre envisage-t-elle d'adapter la formation dans ce sens ou d'encourager les accompagnateurs de trains à suivre de leur propre initiative un cours de secourisme, par exemple en contrepartie d'un incitant (congé supplémentaire ou prime, …) ?'

4) Combien de personnes ont-elles dû recevoir des soins médicaux à bord d'un train l'année dernière ?

Réponse reçue le 12 novembre 2012 :

1.   La Société des Chemins de fer belges (SNCB) m’indique que les accompagnateurs de train ne reçoivent aucun cours de premiers secours lors de leur formation. 

2.   et 3. Les premiers secours consistent en une formation personnelle sur base volontaire, avec des cours de base et des cours de révision. 

3.   Le nombre d’incidents était de 102 en 2009, 113 en 2010 et 65 en 2011.