Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-4326

de Richard Miller (MR) du 28 décembre 2011

au ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

Grèves dans les transports en commun - Entreprises publiques et services publics - Dispositions prises

Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
fonction publique
migration alternante
grève

Chronologie

28/12/2011 Envoi question
28/4/2014 Fin de la législature

Réintroduction de : question écrite 5-346

Question n° 5-4326 du 28 décembre 2011 : (Question posée en français)

Une nouvelle journée de grève à la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) a provoqué la paralysie du pays. Je ne remets bien évidemment pas en question le droit de grève. Cependant, les arrêts de travail dans les sociétés de transport en commun ont des répercussions beaucoup plus grandes que dans d’autres secteurs.

Quelles dispositions les entreprises publiques et les services publics prennent-ils pour pallier les inconvénients de la grève du rail ? Les fonctionnaires publics reçoivent-ils des instructions ou des conseils pour se rendre sur leur lieu de travail ? Quid des fonctionnaires ne pouvant se rendre au travail ? Un jour de congé payé leur est-il retiré ?

Disposez-vous de statistiques relatives à ces journées de grève à la SNCB ? Combien de fonctionnaires ne peuvent se rendre au travail ? A-t-on recours au télétravail ? Dans quels proportions ?