Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-4226

de Lieve Maes (N-VA) du 28 décembre 2011

au ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) - Économies - Fermeture de guichets - Réseau Express Régional

Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
gare ferroviaire

Chronologie

28/12/2011 Envoi question
9/2/2012 Réponse

Réintroduction de : question écrite 5-2995

Question n° 5-4226 du 28 décembre 2011 : (Question posée en néerlandais)

Juste avant les vacances, divers journaux ont publié des articles sur l'intention de la SNCB de fermer les guichets de 38 gares et de réduire celles-ci à des arrêts.

Cette mesure, qui a déjà approuvée par le conseil d'administration, a été présentée comme devant permettre des économies et aider ainsi la SNCB à subsister. Le critère utilisé est le nombre de transactions réalisées au guichet. S'il était inférieur à 100, la gare était inscrite sur la liste.

Les gares de Viane-Moerbeke (avec 536 voyageurs les jours ouvrables en 2009), Kortenberg (542 voyageurs), Haaltert (574 voyageurs), Herzele (657 voyageurs) et Zaventem (1062 voyageurs) qui font partie de la liste publiée, sont des gares du Réseau Express Régional (RER).

Le fait que la SNCB tente de réaliser des économies est tout à son honneur mais cette mesure m'inspire certaines questions auxquelles j'aimerais voir la ministre répondre.

1) Estime-­t-elle logique que des gares RER soient aussi inscrites dans cette liste, avant que l'intégralité du projet RER ait été réalisée ? Ce projet visait quant même à augmenter le trafic ferroviaire ?Dispose-t-on déjà de données sur l'évolution du nombre de voyageurs sur les tronçons du RER qui sont achevés ?

2) Les gares de Zaventem et de Kortenberg ont encore été construites et rénovées récemment. La liste susvisée mentionne-t-elle d'autres gares qui ont fait l'objet de travaux au cours de ces deux dernières années ? Dans l'affirmative, lesquelles ?

3) Il ressort des commentaires que sur la ligne Bruxelles-Louvain, par exemple, il n'y aurait plus aucun guichet aux arrêts. La ministre estime-t-elle qu'il s'agit-il là d'une approche orientée client ?

4) Quelles économies la SNCB souhaite-t-elle réaliser grâce à cette mesure ? Je souhaiterais une ventilation par gare.

5) Combien de travailleurs sont-ils concernés par cette mesure ? Je souhaiterais également obtenir des chiffres par gare. Devront-ils partir ? Dans l'affirmative, quels sont les montants en jeu ? Dans la négative, en quoi consiste dès lors l'économie ?

6) En ce qui concerne les appareils automatiques nécessaires avant de procéder à la fermeture des guichets : de combien d'appareils automatiques s'agit-il (de préférence, par gare) et quel est leur coût ? Quelles seront les langues disponibles sur les appareils ? Seront-elles différentes selon la région ?

Réponse reçue le 9 février 2012 :

1. L’introduction du Réseau Express Régional (RER) est indépendante de l’éventuelle fermeture de guichets dans certains points d’arrêts.

2. Il n’y a pas d’autres gares RER concernées.

3. La qualité de l’offre de service au client restera garantie :

4.et 5. Cela concerne quarante personnes. Les agents concernés seront réaffectés dans d’autres gares de la périphérie immédiate. Il s’agira de gares où le service ne peut être assumé par manque de personnel ou de gares où le personnel ne peut pas prendre ses congés, par manque d’effectif.

6. Toutes les gares seront équipées d’au moins un distributeur automatique. Le distributeur pourra être utilisé partout au moins dans les langues nationales légales. Le même type de distributeur sera donc installé partout.