Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-3959

de Guido De Padt (Open Vld) du 28 décembre 2011

au ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) - Aménagement d'une liaison ferroviaire pour le trafic voyageurs sur la ligne 204 dans le port de Gand - Amélioration du trafic voyageurs

Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
réseau ferroviaire

Chronologie

28/12/2011 Envoi question
29/3/2012 Réponse

Réintroduction de : question écrite 5-2595

Question n° 5-3959 du 28 décembre 2011 : (Question posée en néerlandais)

Mercredi 18 mai 2011, le conseil provincial de Flandre orientale a approuvé à l'unanimité une motion relative à l'aménagement d'une liaison ferroviaire pour le trafic voyageurs sur la ligne 204 dans le port de Gand.

Dans la motion, le conseil provincial de Flandre orientale prend acte du fait que la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) a renvoyé la création de cette liaison ferroviaire aux calendes grecques. Le conseil provincial demande de continuer à insister auprès de la SNCB sur la nécessité d'une étude et de la réalisation des conditions relatives à l'infrastructure et à l'exploitation afin de pouvoir offrir le transport de voyageurs sur la ligne 204.

Selon le conseil provincial, le projet peut contribuer de manière substantielle à la réduction des émissions de CO2. De plus, le projet s'inscrit entièrement dans la politique de la province visant à améliorer le transport régional de voyageurs par chemin de fer.

Le conseil provincial insiste en outre pour qu'une initiative soit prise en vue d'étudier l'amélioration du transport de voyageurs à destination et en provenance du port de Gand, dans un accord de coopération entre le conseil provincial, la ville de Gand, la SNCB, De Lijn et Max Mobiel.

Dans ce cadre, je souhaiterais obtenir une réponse aux questions suivantes :

1) La ministre peut-elle confirmer que la SNCB reporte aux calendes grecques le développement du transport de voyageurs sur la ligne 204 ? Peut-elle en expliquer les raisons? Dispose-t-elle d'informations concernant la durée éventuelle du report ?

2) Partage-t-elle l'idée selon laquelle le développement de la ligne 204 contribuera de manière substantielle à la réduction des émissions de CO2 et permettra une amélioration du transport régional des voyageurs par chemin de fer ?

3) Souhaite-t-elle que la SNCB collabore à une étude dans le cadre de l'accord de coopération mentionné ci-dessus en vue d'améliorer le transport des voyageurs en provenance et à destination du port de Gand ? Peut-elle motiver sa réponse ?

4) Quelles mesures juge-t-elle indiquées pour pouvoir offrir l'étude et la réalisation des conditions relatives l'infrastructure et l'exploitation du transport des voyageurs sur la ligne 204 ?

Réponse reçue le 29 mars 2012 :

1. L’utilisation éventuelle de la ligne 204 pour les passagers a été examinée par la Société nationale des Chemins de Fer belge (SNCB) dans le cadre d’une étude sur la désirabilité d’une exploitation Light train de Maldegem par Eeklo à Gand, et ensuite par la ligne 204 jusqu’à Zelzate. Dans le contexte financier actuel, la SNCB part du principe de ne pas avoir les moyens d’offrir un service supplémentaire. En outre, il n'y a pas d’équipement Light train disponible. Infrabel étudie également le point noir de l’infrastructure entre Gand-Saint-Pierre et Gand-Dampoort.

2. Un nouveau service ferroviaire permet de réduire les émissions de CO2, à condition que suffisamment de personnes soient transportées par ces trains.

3. La SNCB est ouverte à toute forme de collaboration pour améliorer les transports en commun.

4. La SNCB travaille sur une vision à long terme pour l'avenir du transport ferroviaire à l’horizon 2020-2030. Cette vision reprend l'introduction graduelle du service Light train sur certaines lignes. Il s’agit en ce moment d’une vision ; aucune décision n’a encore été prise. La réalisation éventuelle dépendra aussi des décisions qui doivent être prises dans le cadre du plan d'investissement pluriannuel 2013-2025, qui est en cours de préparation.