Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-3952

de Guido De Padt (Open Vld) du 28 décembre 2011

au ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) - Guichets fermés - Fermeture de guichets et de gares - Priorités

Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
gare ferroviaire

Chronologie

28/12/2011 Envoi question
28/8/2012 Réponse

Réintroduction de : question écrite 5-496

Question n° 5-3952 du 28 décembre 2011 : (Question posée en néerlandais)

Selon de récentes informations, les voyageurs s'inquiètent de la fermeture du guichet et de la gare de Haaltert, ainsi que de Ede et Herzele. Les voyageurs craignent un démantèlement des services prestés par la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB). Leurs craintes proviennent du fait que le guichet de la gare de Haaltert est resté fermé 73 jours l'année dernière. Cette année, on en est déjà à 46 jours.

Un guichet fermé, cela signifie également une salle d'attente fermée, pas de toilettes et pas de contrôle social. Les voyageurs restent donc dans le froid, surtout en hiver. Un manque de personnel serait à l'origine de la fermeture du guichet. Cinq membres du personnel s'occupent de cinq gares. Lorsqu'une personne est absente pour cause de maladie ou de congé, cela crée donc immédiatement des problèmes.

Les voyageurs voient ici une sorte de politique de démantèlement de la SNCB dont la fermeture de guichets et de gares sont les signes avant-coureurs. Leur conviction est renforcée vu que de nombreuses gares du sud-est de la Flandre ont été fermées entre-temps. En outre, ils reprochent à la SNCB de ne pas prendre suffisamment soin des bâtiments et du mobilier (Het Nieuwsblad du 26 novembre 2010, page 53 « NMBS laat ons in de kou »,

Je souhaiterais obtenir une réponse aux questions suivantes :

1) La ministre dispose-t-elle de chiffres relatifs au nombre de jours où les guichets sont restés fermés dans notre pays en 2007, 2008, 2009 et durant le premier semestre de l'année 2010, ventilés par région et par gare ? Quelles sont les raisons de ces fermetures ?

2) Envisage-t-on de fermer certains guichets et certaines gares ? Si oui, de quelles gares s'agit-il et pourquoi ?

3) Peut-elle m'informer des priorités de la SNCB pour les prochaines années et des moyens dont elle disposera à cet effet ?

Réponse reçue le 28 aôut 2012 :

1.   La Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) ne dispose pas des données demandées. En effet, il n'est pas tenu un enregistrement particulier pour ces cas précis. L’indisponibilité du personnel de guichet est due, dans beaucoup de cas, à des circonstances imprévues telles que la maladie, les remplacements de collègues de courte durée, etc., lesquelles doivent être prises en charges de manière ad hoc.  

2.   En séance du 24 mai 2011, le Conseil d'Administration de la SNCB a donné son accord de principe sur la fermeture de 38 guichets (Auvelais, Quaregnon, Angleur, Erembodegem, Herseaux, Ingelmunster, Kalmthout, Mortsel-Oude God, Moustier, Godinne, Herne, Herstal, Merchtem, Piéton, Theux, Wevelgem, Zaventem, Dilbeek, Écaussines, Haaltert, Merelbeke, Viane-Moerbeke, Buggenhout, Couvin, Herzele, Kortemark, Lierde, Mont-Saint-Guibert, Schaerbeek, Uccle-Calevoet, Antoing, Ede, Galmaarden, Zedelgem, Comines, Neufchâteau, Blaton, Kortenberg) comptant un nombre faible de transactions journalières et ce, moyennant 3 conditions :  

Pour les 7 gares exploitées actuellement en sous-traitance par Infrabel (Burst, Bomal, Lobbes, Florenville, Schellebelle, Melreux-Hotton, Scheldewindeke ) le Conseil d’administration a marqué son accord  pour ne pas prévoir un service aux guichets par du personnel de vente de la Direction Mobility, lorsque le personnel d’Infrabel ne sera plus présent suite à la réorganisation des cabines de signalisation.  

3.   Je prie l’honorable membre de bien vouloir se référer à la réponse communiquée aux questions orales 11298, 11318, 11324, 11491, 11831, lors de la Commission de l’Infrastructure de la Chambre du 7 mars dernier. (CRABV 53 COM 490, pages 56 à 60)