Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-3947

de Guido De Padt (Open Vld) du 28 décembre 2011

au ministre des Entreprises publiques, de la Politique scientifique et de la Coopération au développement, chargé des Grandes Villes

Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) - Actionnement du levier de secours des portes - Nombre d'incidents - Installation d'un système d'alarme

Société nationale des chemins de fer belges
transport de voyageurs
sécurité des transports
véhicule sur rails

Chronologie

28/12/2011 Envoi question
28/4/2014 Fin de la législature

Réintroduction de : question écrite 5-2484

Question n° 5-3947 du 28 décembre 2011 : (Question posée en néerlandais)

Le 30 mai dernier, un usager des chemins de fer belges a actionné le levier de secours de la porte d'un train durant le trajet parce qu'il faisait trop chaud. L'intéressé risque une amende de minimum 60 euros. Selon la SNCB, ce phénomène tend à augmenter ces derniers temps.

La SNCB n'est pas en tort. Selon les consignes internationales de sécurité, les portes doivent pouvoir être ouvertes à tout moment. Il est toutefois étonnant que l'actionnement du levier de secours ne déclenche aucun signal d'alarme. Il faut attendre qu'un autre voyageur informe l'accompagnateur ou que le conducteur lui-même remarque la porte ouverte. Le risque que ce type de facéties se soldent par des blessés ou des morts est inutilement élevé.

J'aimerais obtenir une réponse aux questions suivantes :

1) Combien de fois a-t-on actionné le levier de secours des portes en 2008, 2009, 2010 et au cours du premier semestre 2011 ? Dans combien de cas s'agissait-il d'un actionnement justifié ?

2) Combien de fois l'actionnement illégitime du levier de secours des portes a-t-il occasionné des blessés ou des morts entre 2008 et 2011 ?

3) Dans combien de cas une amende a-t-elle été infligée ? Quel a été le montant total des amendes ?

4) Pourquoi les accompagnateurs de train ne sont-ils pas automatiquement avertis en cas d'actionnement du levier de secours des portes ? La ministre pense-t-elle aussi qu'un signal d'alarme automatique réduirait fortement le risque d'accident ?

5) Combien la SNCB compte-t-elle précisément de trains en service et combien d'entre eux ne sont-ils pas pourvus de la climatisation ? Utilise-t-on systématiquement des trains sans climatisation en dehors des heures de pointe et pour des trajets courts ? Dans la négative, ne pourrait-on pas ainsi éviter de tels incidents ?