Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-3839

de Bert Anciaux (sp.a) du 28 novembre 2011

au ministre du Climat et de l'Énergie

Nations unies - Convention sur le climat - Durban - Délégation belge - Objectifs - Coordination européenne

ONU
réduction des émissions de gaz
réchauffement climatique
réunion au sommet
Protocole de Kyoto

Chronologie

28/11/2011 Envoi question
7/12/2011 Dossier clôturé

Question n° 5-3839 du 28 novembre 2011 : (Question posée en néerlandais)

Le lundi 28 novembre commence à Durban, en Afrique du Sud, la 17e conférence des Nations unies sur les changements climatiques.

Quoique des intérêts immenses soient en jeu en matière de changement climatique, les résultats attendus de ce sommet sont hélas modestes. La concertation en Afrique du Sud se terminera-t-elle par une nouvelle désillusion ou réussira-t-on à Durban à conclure une convention sur le climat ambitieuse et contraignante, ce qui n'a pu se faire ni à Cancun ni à Copenhague ? Que se passera-t-il lorsque le protocole de Kyoto, qui réfrène l'émission de CO2, arrivera à échéance ? 

Le silence pénible qui règne autour de ce nouveau sommet (au contraire de ce qui s'est passé lors des précédents sommets de Copenhague et de Cancun) ne présage rien de bon :

1) Quelle est la composition de la délégation belge et qui la conduira ? Qui fait quoi et qui est responsable de l'organisation ? Quels sont les accords avec les entités fédérées ?

2) Des objectifs précis ont-ils été fixés à la mission ? Si oui, lesquels ? De quelle manière les a-t-on décidés ? Sur le plan du contenu, quel sera le message de la délégation belge à Durban

3) Dans quelle mesure l'Europe coordonne-t-elle les délégations ? La Belgique dispose-t-elle encore d'une grande liberté de manœuvre pour ce sommet ? Quels accords ont-il été conclus au niveau européen et sont-ils au-delà ou en deçà des attentes belges ? Qu'a entrepris la Belgique au niveau européen durant la préparation du sommet et quels en sont les résultats ?

4) Le ministre partage-t-il le sentiment pessimiste qui entoure ce sommet ? Comment évalue-t-il la conférence ? Croit-il que cette fois il en sortira des résultats concrets et ambitieux ?