Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-1656

de Bert Anciaux (sp.a) du 4 mars 2011

au ministre du Climat et de l'Énergie

Union européenne (UE) - Stratégie Europe 2020 pour une plus forte croissance économique durable - Suivi

Union européenne
politique de développement
réduction des émissions de gaz
programme de l'UE
développement durable
Protocole de Kyoto

Chronologie

4/3/2011 Envoi question
9/3/2011 Dossier clôturé

Aussi posée à : question écrite 5-1655
Aussi posée à : question écrite 5-1657

Question n° 5-1656 du 4 mars 2011 : (Question posée en néerlandais)

La stratégie Europe 2020 est la stratégie à long terme de l'Union européenne pour une économie forte et durable, génératrice d'emplois. Cette stratégie doit faire en sorte que l'économie européenne se développe en une économie de marché très compétitive, sociale et durable et soit le prolongement de la stratégie de Lisbonne.

La stratégie Europe 2020 doit à la fois offrir une issue satisfaisante à la crise et mettre en œuvre des réformes structurelles ambitieuses. La stratégie a été définie par les chefs de gouvernement des pays de l'UE lors du Conseil européen du 17 juin 2010.

Tout comme la stratégie de Lisbonne, la stratégie Europe 2020 est prévue pour dix ans. Contrairement à la stratégie de Lisbonne, la stratégie Europe 2020 fixe un nombre limité d'objectifs majeurs et interdépendants. Les chefs de gouvernement des États membres de l'UE se sont accordés, lors du Sommet européen des 25 et 26 mars 2010, sur l'objectif consistant à assurer une croissance économique plus durable.

L'objectif des 20-20-20 doit être atteint : les émissions de gaz à effet de serre doivent être réduites de 20 % par rapport à 1990, l'efficacité énergétique doit être améliorée de 20 %, et 20 % de l'énergie doit être produite de manière durable. Si d'autres pays développés extérieurs à l'UE sont prêts à réduire également de manière sensible les émissions de gaz à effet de serre, l'UE compte se fixer un objectif encore plus ambitieux après 2012. Les émissions européennes devraient, dans ce cas, être réduites de 30 % par rapport à 1990.

Je souhaite une réponse aux questions suivantes.

1. Qu'a déjà fait le gouvernement pour atteindre cet objectif ?

2. Quels accords concrets le ministre a-t-il conclus à ce sujet avec ses homologues de l'UE ? Reconnaît-il comme moi que cet objectif ne pourra être atteint spontanément et qu'il requiert un effort soutenu ?

3. À combien s'élèvent les moyens requis ? Des quotas ont-ils été fixés pour chacun des différents États membres de manière à ce que l'objectif soit atteint globalement ?

4. De quelle manière les régions sont-elles associées à la réalisation de ces objectifs ?