Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-11345

de Louis Ide (N-VA) du 4 avril 2014

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

L'a création d'un centre de protonthérapie par la KULeuven

cancer
assurance maladie
matériel médical
coût de la santé
particule élémentaire

Chronologie

4/4/2014 Envoi question
16/4/2014 Réponse

Requalification de : demande d'explications 5-4840

Question n° 5-11345 du 4 avril 2014 : (Question posée en néerlandais)

La KULeuven a décidé de créer, en collaboration avec l'UCL, l'UZ Gent et un partenaire industriel, le premier centre de protonthérapie de Belgique.

Ce centre, qui sera construit sur le campus du Gasthuisberg de l'UZ Leuven s'accompagnera d'un investissement de quelque 40 millions d'euros.

Dans une première phase, les différents partenaires espèrent qu'entre 100 et 200 patients belges auront la possibilité de suivre un traitement dans ce centre.

Sachant que vous êtes une fervente partisane de la création d'un centre de protonthérapie en Belgique, je voudrais vous poser les questions suivantes :

1) Prévoyez-vous un financement de l'assurance maladie obligatoire pour la construction de ce centre ?

2) Si tel est le cas, quels moyens comptez-vous y consacrer ?

3) La construction de ce centre mettra-t-elle fin à vos propres projets de construction d'un tel centre ?

Réponse reçue le 16 avril 2014 :

Il n’y a pas de financement prévu pour construire un centre. Le financement actuel de l’assurance obligatoire fixe les modalités de remboursement d’un traitement par hadronthérapie (en ce compris la protonthérapie). Comme nous ne disposons actuellement pas de centre d’hadron- ou protonthérapie en Belgique, ces traitements sont réalisés à l’étranger. Le budget annuel est fixé à 3 596 000 euros.

Une réunion impliquant le fédéral, les communautés, les régions, le BHTC (consortium qui a réalisé l’étude sur l’hadronthérapie), l’agence nucléaire et les universités est planifiée en mai afin de présenter le projet hadronthérapie.

Cette réunion a comme objectif de présenter aux communautés/régions l’hadronthérapie et voir l’intérêt pour cette technologie.