Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-10543

de Paul Magnette (PS) du 6 décembre 2013

au vice-premier ministre et ministre de la Défense

Personnel de la Défense - Répartition détaillée - Accord de gouvernement

personnel militaire
personnel civil

Chronologie

6/12/2013 Envoi question
9/1/2014 Réponse

Question n° 5-10543 du 6 décembre 2013 : (Question posée en français)

L'accord de gouvernement stipule en son point 3.4.3 que le gouvernement s'appuiera sur une armée de 32 000 personnes (30 000 militaires et 2 000 civils) à l'horizon 2015 et qu'une attention toute particulière sera portée aux questions de ressources humaines, dans le respect de la concertation sociale.

Pourtant, depuis 2007, aucune répartition détaillée du personnel de la Défense n'a plus été communiquée. Sans une connaissance précise du personnel, il semble difficile a priori de procéder à une rationalisation efficace et concertée.

Selon certaines informations parues dans la presse spécialisée, il semblerait que la réduction du personnel de la Défense ait jusqu'ici été réalisée de manière déséquilibrée.

Pouvez-vous me fournir une répartition actualisée, claire et détaillée du personnel de la Défense ?

Réponse reçue le 9 janvier 2014 :

L'honorable membre est prié de trouver ci-après la réponse à ses questions.

L’accord de gouvernement stipule effectivement que «  e Gouvernement s’appuiera sur une armée de 32 000 personnes (30 000 militaires et 2 000 civils) à l’horizon 2015 » et « qu’une attention toute particulière sera portée aux questions de ressources humaines, dans le respect de la concertation sociale ».

L’objectif fixé ci avant sera atteint dans le courant de l’année 2014.

En ce qui concerne les rapports relatifs à la répartition détaillée du personnel de la Défense, il est à noter que les rapports des années 2007 à 2011, dans lesquels l’évolution du personnel sous tous ses aspects peut être suivie, ont été communiqués en date du 10 juillet 2012 aux Présidents de La Chambre des Représentants et du Sénat. En effet, la Défense n’a pas attendu les recommandations du groupe de travail sur l’équilibre linguistique pour transmettre ces rapports. Le rapport 2012 sera communiqué dans le courant du mois de janvier, et le rapport 2013 sera achevé d’ici la fin mars 2014.

Il est à noter également que les recommandations du groupe de travail précité sont en cours d’implémentation au sein du département. Mais, comme il a été déjà souligné, l’obtention de résultats est une opération de longue haleine.