Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 5-10068

de Louis Ide (N-VA) du 9 octobre 2013

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

Soins palliatifs - Octroi du statut palliatif - Reconnaissance en tant que patient palliatif - Aperçu

soins palliatifs
statistique de la santé
répartition géographique

Chronologie

9/10/2013 Envoi question
11/2/2014 Requalification

Requalifiée en : demande d'explications 5-4776

Question n° 5-10068 du 9 octobre 2013 : (Question posée en néerlandais)

Plusieurs initiatives ont été prises ces dernières années en Belgique en vue d'apporter un soutien aux patients en fin de vie et à leur famille et d'éviter que des malades en phase terminale doivent encore supporter des frais médicaux très élevés durant les derniers mois de leur existence.

Il y a, d'une part, le statut palliatif. Le patient qui se voit octroyer ce statut peut prétendre au forfait soins palliatifs et ne doit plus payer de quotes-parts personnelles.

Il y a, d'autre part, la reconnaissance en tant que patient palliatif, qui dispense celui-ci du paiement de la quote-part personnelle.

Pour mieux comprendre comment les patients accèdent à ces mesures de soutien, je souhaiterais obtenir une réponse aux questions suivantes :

1) À combien de patients le statut palliatif a-t-il été octroyé en 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012, respectivement en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles ?

2) Quel a été en 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012, le nombre moyen de jours qui se sont écoulés entre l'octroi au patient du statut palliatif et son décès, et cela respectivement en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles ?

3) Combien de patients s'étant vu octroyer le statut palliatif en 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012 étaient-ils encore en vie au 1/7/2013, et cela respectivement en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles ?

4) Combien de patients ont-ils été reconnus comme palliatifs en 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012 respectivement en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles ?

5) Quel a été en 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012, le nombre moyen de jours qui se sont écoulés entre le moment où le patient a été reconnu comme palliatif et son décès, et cela respectivement en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles ?

6) Combien de patients reconnus comme palliatifs en 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012 étaient-ils encore en vie au 1/7/2013, et cela respectivement en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles ?