Version à imprimer bilingue Version à imprimer unilingue

Question écrite n° 4-1547

de Karim Van Overmeire (Vlaams Belang) du 5 septembre 2008

au ministre des Affaires étrangères

Nations unies - Conseil de sécurité - Présidence de la Belgique - Usage des langues

ONU
Conseil de sécurité ONU
emploi des langues
langue officielle

Chronologie

5/9/2008 Envoi question (Fin du délai de réponse: 9/10/2008 )
17/10/2008 Réponse

Question n° 4-1547 du 5 septembre 2008 : (Question posée en néerlandais)

La Belgique a assumé la présidence du Conseil de sécurité des Nations unies (ONU) durant le mois d’août 2008. Les Nations unies disposent de six langues officielles mais, dans la pratique, seules deux d’entre elles sont utilisées par le secrétariat des Nations unies, à savoir l’anglais et le français. Toutefois, la grnade majorité des pays utilisent l’anglais comme langue diplomatique.

On nous a communiqué que la présidence belge utilise exclusivement le français pendant les séances. Une directive permettrait aux diplomates belges d’utiliser exclusivement le français durant les séances officielles alors que, pour les discussions informelles, une approche pragmatique privilégierait l’anglais.

Des instructions ont-elles effectivement été données en ce qui concerne l’utilisation des langues par le corps diplomatique et, dans l’affirmative, quelles sont-elles ? Comment a-t-on motivé ces instructions ?

Envisage-t-on le cas échéant de revoir ces instructions à la lumière de l’existence de trois communautés linguistiques dans notre pays, dont la néerlandaise qui est la plus importante au point de vue numérique, et la nécessité d’utiliser de préférence une langue étrangère « neutre » dans les relations internationales pour éviter que notre pays soit considéré comme un pays francophone au niveau international ?

Réponse reçue le 17 octobre 2008 :

Il y a six langues officielles au sein du système de l'Organisation des Nations Unies (ONU) l'arabe, le chinois, l'anglais, le français, le russe et l'espagnol. Au cours de sessions formelles, où la traduction. vers ces langues est assurée, la Belgique utilise le français parce que c'est la seule langue ayant un statut officiel aussi bien en Belgique qu'à l'ONU.

Dans les négociations et la préparation des sessions formelles, l'anglais est de facto la langue véhiculaire. Dans ces réunions, la Belgique, tout comme l'Espagne, la Russie, la Chine, l'Egypte et aussi la France, utilise l'anglais.

Il n'existe pas d'instructions particulières qui obligeraient nos diplomates de parler systématiquement une certaine langue lors de leurs contacts diplomatiques.