SÉNAT DE BELGIQUE BELGISCHE SENAAT
________________
Session 2012-2013 Zitting 2012-2013
________________
28 juin 2013 28 juni 2013
________________
Question écrite n° 5-9440 Schriftelijke vraag nr. 5-9440

de Filip Dewinter (Vlaams Belang)

van Filip Dewinter (Vlaams Belang)

à la vice-première ministre et ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, chargée de Beliris et des Institutions culturelles fédérales

aan de vice-eersteminister en minister van Sociale Zaken en Volksgezondheid, belast met Beliris en de Federale Culturele Instellingen
________________
Chats et chiens - Vente en magasin - Achats impulsifs - Bilan Katten en honden - Verkoop in winkels - Impulsaankopen - Overzicht 
________________
animal domestique
commerce des animaux
autorisation de vente
protection des animaux
bien-être des animaux
huisdier
dierenwinkel
verkoopvergunning
dierenbescherming
welzijn van dieren
________ ________
28/6/2013 Verzending vraag
28/4/2014 Einde zittingsperiode
28/6/2013 Verzending vraag
28/4/2014 Einde zittingsperiode
________ ________
Question n° 5-9440 du 28 juin 2013 : (Question posée en néerlandais) Vraag nr. 5-9440 d.d. 28 juni 2013 : (Vraag gesteld in het Nederlands)

Conformément à l'article 12 § 3 de la loi du 14 août 1986 relative à la protection et au bien-être des animaux, « pour contrer les achats impulsifs et favoriser la socialisation des chiens et des chats, aucun chien ou chat ne peut être détenu ou exposé dans l'espace commercial des établissements commerciaux pour animaux ou dans leurs dépendances ».

Cette réglementation engendre certaines confusions. Selon l'esprit de la loi, il s'agissait d'interdire la vente de chiots et de chatons dans n'importe quel magasin afin de lutter contre les achats impulsifs. Toutefois, dans notre pays, certaines animaleries proposent encore actuellement à la vente des chats et des chiens, malgré la législation en vigueur.

En réponse à la question écrite n°4-1540 du 5 septembre 2008 de M. Wouter Beke, la ministre de la Santé publique écrivait que « la volonté du législateur est clairement d’interdire la commercialisation des chats et des chiens dans les magasins et de ne plus autoriser ce type d’activité que par les éleveurs. Comme je l’ai déjà souligné dans mes réponses à d’autres questions, les commerçants d’animaux se trouvent devant une double alternative : soit supprimer le commerce des chiens et des chats de leur magasin, soit se reconvertir en éleveurs, ou encore exercer parallèlement ces deux activités mais à des endroits différents. »

J'aimerais obtenir les informations suivantes à ce sujet.

1) Les chats et les chiens peuvent-ils encore être vendus dans les magasins? Comment se peut-il que certains magasins de notre pays proposent encore dans leur espace commercial des chatons et des chiots malgré la législation en vigueur?

2) Combien de magasins de notre pays proposent-ils aujourd'hui dans leur espace commercial des chatons et des chiots? J'aimerais obtenir une liste de tous les détails des commerces concernés (nom, adresse, numéro d'agrément, etc).

3) Combien de magasins ont-ils été contrôlés ces quatre dernières années afin de vérifier s'ils respectaient la législation en vigueur relative à la vente de chats et de chiens? Combien d'entre eux étaient-ils en ordre? Dans combien de magasins des infractions ont-elles été constatées? J'aimerais obtenir une ventilation par année ainsi que les données relatives aux magasins.

4) Est-il exact que la combinaison d'une animalerie et d'une exposition/vente de chiots et de chatons est autorisée et que seule la vente combinée de chiots et de chatons avec d'autres animaux est interdite? Comment cela peut-il être expliqué à l'aune de la législation en vigueur?

5) Une concertation a-t-elle déjà eu lieu avec les entités fédérées au sujet de transfert de la compétence du bien-être des animaux aux entités fédérées dans le cadre de la réforme de l'État? Ce sujet a-t-il lui aussi été abordé? Si oui, avec quel résultat?

 

Om impulsaankopen tegen te gaan en de socialisatie van honden en katten te bevorderen, mogen volgens artikel 12 § 3 van de wet van 14.08.1986 betreffende de bescherming en het welzijn der dieren in de winkelruimte of hun aanhorigheden van de handelszaken voor de verhandeling van dieren geen katten of honden gehouden of tentoongesteld worden.

Deze regeling zorgt voor een aantal onduidelijkheden. De "geest van de wet" was namelijk de verkoop van puppy's en kittens te verbieden in om het even welke winkel, en dit om impulsaankopen tegen te gaan. Nochtans zijn er vandaag de dag in dit land toch een aantal dierenspeciaalzaken die - ondanks de geldende wetgeving - toch katten en honden te koop aanbieden.

In antwoord op schriftelijke vraag nr. 4-1540 van 5 september 2008 van de heer Wouter Beke antwoordde de toenmalige minister van Volksgezondheid dat de wetgever de verkoop van honden en katten in winkels duidelijk wil verbieden en dat hij dit soort activiteit enkel nog door fokkers wil laten uitoefenen. Nog volgens het antwoord: "zoals ik reeds heb onderstreept in mijn antwoorden op andere vragen hebben dierenhandelaars twee alternatieven: ofwel geen honden en katten meer verkopen in hun winkels ofwel zich omschakelen tot fokkers, ofwel die twee activiteiten parallel uitoefenen, maar op verschillende plaatsen".

Graag had ik in dit kader volgende zaken van u vernomen:

1) Mogen katten en honden nog verkocht worden in winkels of niet? Hoe kan het dat bepaalde winkels in dit land, ondanks de geldende wetgeving ter zake, toch nog kittens en puppy's in hun zaak kunnen aanbieden?

2) Hoeveel winkels in dit land bieden vandaag de dag kittens en puppy's te koop aan in hun zaak? Graag een oplijsting van alle details van de betreffende zaken (naam, adres, erkenningsnummer…).

3) Hoeveel winkels werden de afgelopen vier jaar gecontroleerd om na te gaan of ze de geldende wetgeving inzake de verkoop van katten en honden naleefden? Hoeveel winkels waren in orde? In hoeveel winkels werden inbreuken vastgesteld? Graag een opsplitsing per jaar en de gegevens van de winkels.

4) Klopt het dat de combinatie van een dierenspeciaalzaak met de tentoonstelling/verkoop van puppy's en kittens wel toegelaten is? En dat enkel de combinatieverkoop van puppy's en kittens met andere dieren verboden is? Hoe kan dit volgens de geldende wetgeving verklaard worden?

5) Is er in dit kader reeds overleg geweest met de deelstaten met betrekking tot de overheveling van het beleidsdomein "dierenwelzijn" naar de deelstaten in het kader van de staatshervorming? Is dit onderwerp ook ter sprake gekomen? Zo ja, wat was de uitkomst?